Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Quelle autorité à l’école ? - Echos du colloque


Ajout du 22 novembre : Atelier "Autorité et identité professionnelle".

Quelle autorité à l’école ? - Echos du colloque

Organisé par les CRAP-Cahiers pédagoqiques les 25 et 26 octobre 2004 à l’occasion de la parution d’un numéro des Cahiers sur ce thème (N° 426, septembre 2004).

4 novembre 2004

Ce colloque, programmé bien avant que la « question de l’autorité » ne prenne une place importante dans les médias et dans les discours ministériels, a rassemblé plus d’une centaine de personnes (enseignants du premier et second degré et autres personnels de l’éducation, formateurs et responsables institutionnels) qui ont pu débattre pendant ces deux jours, dépassant les simplismes et les approches trop souvent démagogiques ou rudimentaires qu’on trouve ici et là.


L’originalité d’un tel colloque a été :

- d’une part de mêler les points de vue : celui du sociologue (François de Singly, dans une table ronde), celui du psychologue (Yves de la Monneraye), et bien sûr celui des pédagogues (Bruno Robbes,

JPEG - 9.1 ko
François de Singly, Michel Tozzi, Yves de la Monneraye et Bruno Robbes

chargé de mission sur la violence en milieu scolaire. On a entendu le témoignage d’une enseignante de classe-relais, d’une proviseure engagée dans la prévention de la violence en Seine-Saint-Denis, d’un professeur auteur d’un ouvrage sur les heures de vie de classe...

- d’autre part d’articuler conférences, tables rondes et ateliers pratiques, où les participants ont pu échanger sur leurs expériences, réfléchir sur l’autorité déclinée sous divers aspects (la démocratie, la pédagogie, l’identité professionnelle, les liens avec le savoir, la conduite de la classe, la formation des enseignants, etc.) Un atelier a même étudié les images médiatiques de l’autorité à travers une analyse d’extraits de Star Academy et du Pensionnat de Chavagne ; un autre atelier a utilisé les techniques du Théâtre de l’Opprimé pour mieux analyser des situations difficiles.

Bref, un colloque dynamique, vivant, qui fournit des outils pour repartir, aux lendemains des vacances scolaires, affronter les problèmes scolaires au quotidien, où il ne s’agit pas de « restaurer » magiquement quelque autorité perdue, mais d’instituer une autorité qui aide à apprendre, qui protège et qui participe de la formation du citoyen de demain.
Un colloque qui permet de mieux penser ces questions complexes, pour qu’elles ne soient pas confisquées par les tenants d’un ordre ancien qui de toutes façons ne ressuscitera pas, ce dont on ne se plaindra pas...


Les échos des ateliers

- Atelier "Autorité et pédagogie", par Florence Castincaud
- Atelier "Autorité à l’école et formation", par Christian Frin
- Atelier "Autorité et savoir", par Jean-Michel Zakhartchouk
- Atelier "Autorité et démocratie à l’école", par Pierre Madiot
- Échanges en atelier à partir du film "Scène 3", par Frédérique Landoeuer
- Atelier "Autorité et identité professionnelle", par Elisabeth Bussienne et Michel Tozzi


Un article de Ouest-France

- De la discipline avant toute chose, par Claire Thévenoux


Notes et impressions personnelles d’une participante sur deux temps du colloque

- Lire l’article, par Peggy Colcanap, CPE.


Analyse d’une situation : la ruse, une alternative à l’autorité ?

- Lire l’article, par Yves Guégan


Maurice ou la voix de son maître

- Lire l’article, par Bruno Robbes


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.