Accueil > Publications > Ouvrages > Prévenir la violence au collège - À travers le dispositif Parlons (...)


Prévenir la violence au collège - À travers le dispositif Parlons tabou

Par Vijé Franchi et Gwenaëlle Colin - 166 p. - 15 euros hors frais de port

4 janvier 2006
Commander cet ouvrage

Les conduites dites à risques menacent à la fois la « paix scolaire », indispensable aux apprentissages, et les élèves eux-mêmes. La prévention est une alternative aux défis quotidiens à relever. Cet ouvrage d’une enseignante et d’une chercheure propose une démarche, des outils, un dispositif, Parlons tabou, expérimenté dans l’académie de Lyon après l’avoir été en Afrique du Sud, dans des conditions encore plus difficiles qu’en France.
Un livre qui peut être, sur la base d’une indispensable analyse de la situation et à partir de l’approche « identitaire », le point de départ d’actions très concrètes.
Vijé Franchi est psychologue et maître de conférences à l’Institut de psychologie de l’université de Paris-V-René-Descartes.
Gwenaëlle Colin est professeure de lettres au collège Jean-Jaurès à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).


Sommaire

Préface — PARLER LE TABOU, PENSER LE POLITIQUE, par Jean-Paul Payet

UNE RÉPONSE À LA VIOLENCE

Chapitre premier — HISTORIQUE ET CONTEXTE DU PROGRAMME PARLONS TABOU
– Des ghettos d’Afrique du Sud…
– L’adaptation du protocole en France
–L’ethnicisation et la violence en milieu scolaire

Chapitre II — LE PROGRAMME PARLONS TABOU
– Éclairages
– Les phases du protocole Parlons tabou
– La mise en place dans les établissements

Chapitre III — EXPÉRIENCES, ÉVALUATION, APPLICATION
– Ce qu’apporte le protocole
– Un protocole souple, aménageable dans toutes les classes

Interpellation — ACCOMPAGNER POUR HUMANISER

RESSOURCES