Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Pour une réforme de la formation des enseignants qui permette d’améliorer (...)


Pour une réforme de la formation des enseignants qui permette d’améliorer notre système éducatif

Par Jean-Louis Auduc, Directeur-adjoint de l’IUFM de Créteil

13 mars 2009

La CDIUFM réagit dans un communiqué aux propositions du gouvernement quant à la masterisation de la formation des enseignants. Elle "constate que le projet de réforme du recrutement et de la formation des enseignants est aujourd’hui englué dans une confusion totale". Elle dénonce la mise en place d’une "année transitoire, mélangeant système actuel et projet de réforme" qui "risque de rajouter de l’incohérence." La CDIUFM veut "de toute urgence" organiser avec la Conférence des Présidents d’Université "dans toutes les régions, des Etats Généraux de la formation des enseignants."
Le CRAP-Cahiers pédagogiques partage bien évidemment l’inquiétude de la Conférence des Directeurs d’IUFM et celle de Jean-Louis Auduc.


Dans les débats autour de la mastérisation, le refus de la réforme actuelle masque des clivages profonds autour de la conception du métier enseignant qu’il serait vain de nier.
Les annonces faites le 12 mars montrent que le ministère pour essayer de maintenir à tout prix une réforme mal ficelée et mal engagée tente par quelques mesures de donner des gages à ceux qui veulent le maintien d’une formation initiale successive des enseignants.

Des décisions comme la suppression de l’épreuve « Connaissance du système éducatif » et le caractère non obligatoire du stage en responsabilité durant l’année de préparation au concours vont dans ce sens.

La professionnalisation de la formation initiale des enseignants est un enjeu décisif. Enseigner est un métier qui s’apprend. Cet apprentissage, qui doit reposer sur les dix compétences du métier enseignant définies en décembre 2006, nécessite des moments de véritable alternance et ne peut se réduire à quelques semaines de stage disséminées dans le cursus et la première année d’exercice, dont la finalité première serait de pallier l’insuffisance de moyens des établissements scolaires.

Pour l’intérêt de notre système éducatif, pour des enseignants susceptibles d’être ouverts à l’innovation et à la réussite de tous les élèves, il est urgent de cesser les demi-mesures incohérentes et de retirer toute application à la rentrée 2009 de la réforme actuellement prévue.

La discussion sur la formation des enseignants concerne largement toute la population. Il est donc nécessaire que les Etats Généraux de la formation des enseignants proposés par la CPU et la CDIUFM soient le plus largement ouverts aux forces vives de la nation.

Jean-Louis Auduc, Directeur-adjoint IUFM de Créteil.
13 mars 2009

Programmation 2014-2015 Lire le communiqué du ministère de l’Éducation nationale sur le recrutement et la formation des enseignants


Jean-Louis Auduc est l’auteur de l’ouvrage Le système éducatif. Un état des lieux, Hachette Education.

Programmation 2014-2015Commander cet ouvrage avec Alapage