Accueil > Ressources > Nous avons lu > Pédagogues et pédagogie en formation d’adultes


Recension parue dans le N°424 de mai 2004

Pédagogues et pédagogie en formation d’adultes

Philippe Maubant, PUF, 2004



Commander cet ouvrage



La formation, Jacky Beillerot, l’avait montré il y a plus de vingt ans, constitue pour les sociétés, la
pierre d’achoppement des mutations sociales qu’elles planifient. La maxime patronale et la revendication syndicale d’une « formation tout au long de la vie » prolongent et amplifient la nécessité de se pencher sur la formation des adultes. Seule la formation, autoriserait l’évolution des pratiques, des marchés et de l’emploi. Sans formation pas de changements personnels concevables, pas de transformations sociétales envisageables.
L’ouvrage de Philippe Maubant s’empare de la question de la formation des adultes à partir d’un double constat.
D’une part, la formation des adultes semble relever tout à la fois d’une idéologie empruntant aux courants de l’Éducation nouvelle (Freinet, Peuple et culture, les Francas ou les CEMEA...) et à des courants néocomportementalistes (les référents des diverses ingénieries). Pourquoi ? Et comment concilier ces deux sources de référence ?
D’autre part, la formation des adultes emprunte énormément aux idées pédagogiques relatives à l’éducation des enfants. Comme si la formation des adultes était synonyme de pédagogie scolaire, rabattant la dimension des pratiques (objet central de la formation) sur la question de l’acquisition de contenus disciplinaires (objet nodal de l’enseignement).
On le voit, les apparents paradoxes que manie Philippe Maubant sont riches de problématiques diverses dont s’empare l’ouvrage à travers cinq chapitres. 1. Les pédagogies des adultes, quelles spécificités ? 2. Les réalités des pratiques pédagogiques des formateurs ? 3. Penser l’acte d’apprendre pour penser l’acte de former ? 4. Des pratiques pédagogiques au plan de formation, de l’analyse des pratiques à la formation des formateurs 5. Les pédagogies des adultes entre tradition et illusion.
La conclusion ? « Il n’y a pas de pédagogie spécifique de la formation des adultes. Il n’y a que des pédagogies disponibles pour les éducateurs, quels que soient le public et la situation éducative. » Le cou est tranché à l’idée d’ingénierie pédagogique.
Le regrettez-vous ?

Michel Develay


Commander cet ouvrage