Accueil > Publications > Les dossiers des Cahiers > N°479 – Les apprentissages fondamentaux à l’école primaire – L’école au (...)


N°479 – Les apprentissages fondamentaux à l’école primaire – L’école au Japon

Coordonnés par Catherine Hollard et Dominique Moinard, et par Jean-François Sabouret

février 2010

Le cycle 2 de l’école primaire est la période où « les choses sérieuses commencent », tellement sérieuses qu’il a été nommé « cycle des apprentissages fondamentaux ». Le terme « fondamental » renvoie trop souvent et trop simplement à l’énumération de quelques savoirs posés comme incontestables : lire, écrire, compter. Ce dossier interroge ces évidences, propose des pistes. Et s’il est légitime de se poser la question des contenus, « ce qu’il n’est pas permis d’ignorer », il faut aussi dépasser cette question pour aborder le « comment faire apprendre ? ».

Ce premier dossier est suivi d’un dossier sur L’école au Japon, lequel invite à nuancer les stéréotypes et à considérer les différences, mais aussi les points communs par rapport au fonctionnement de l’école française.

Commander ce numéro

N°480 – Travailler avec les élèves en difficulté

Sommaire

Billet du mois - Jean-Claude Paul : La retraite de bonheur

Le Bloc-notes de Philippe Watrelot

Actualités éducatives
- Jean-Pierre Astolfi (1943 - 2009)
- Entretien avec Louise Tourret : « Rue des écoles » sur France Culture

Les apprentissages fondamentaux à l’école primaire

Éditorial : Cycle, apprentissages, fondamentaux  : chaque mot est essentiel

1- Vous avez dit « fondamentaux » ?
- Sylvain Grandserre : Les fondamentaux, oui, mais tous !
- Philippe Perrenoud : Apprentissages premiers ou éducation fondamentale ?
- Pierre Madiot : Des débats anciens, toujours d’actualité
- Catherine Hollard : Et ce socle commun, qu’en fait-on ?

2- Lire, écrire, compter...
- Pierre Sève : Le travail qu’accomplissent les apprentis lecteurs
- Gérard Chauveau : La lecture au CP : où sont les fondamentaux ?
- Dominique Hannouz : La complexité aide les apprentissages
- Françoise Picot : La grammaire, un apprentissage fondamental
- Philippe Durand : La « pêche aux nombres »
- Michel Perraudeau : Les difficultés de calcul

3- La musique, ce n’est pas seulement les gammes
- André Giordan : Quels apprentissages fondamentaux en sciences ?
- Patrick Avel, Anne-Marie Lanoizelé : Lire pour apprendre en sciences
- Martine Tassin : Pour une « pédagogie culturelle »
- Karine Khattou, Christophe Chardonnet : Encourager les pratiques culturelles

4- Le désir de savoir
- Delphine Maillo : Pas d’apprentissage scolaire sans désir inconscient de savoir...
- Bénédicte D’Yvoire : ... Mais le désir de savoir ne rime pas toujours avec la réussite scolaire
- Nicolas Go : L’art de penser

5- Avant et après le cycle 2
- Claude Bougdour : Au tout début de l’école
- Élisabeth Mourot : L’entrée dans l’écriture en moyenne section
- Ismaël Sosa : La classe multi-âges, un atout pour les « petits »
- Catherine Frier : Lire-écrire en 3e : quels fondamentaux pour réussir ?

Articles à lire en ligne
- Gérard Chauveau : Des fondamentaux de la lecture avant le CP
- Gérard Chauveau : Apprendre à lire ou apprendre l’écrit ?
- Jean-Paul Vaubourg : Les apprentissages au CP : la nouveauté de l’étude de la langue systématique
- Marie-Cécile Guernier : Et pour vous, en quoi la lecture est-elle fondamentale ?
- Jocelyne Cussac-Pomel : L’autolangage, une clé pour entrer dans l’écrit
- Bruno Suchaut : Comment repérer des compétences clés ?
- Aurélien Péréol : Dire « oui » ou hocher la tête
- Françoise Vincent : Les rituels en grande section
- Sylvain Connac : Une année scolaire ne suffit pas

Bibliographie et sitographie


L’école au Japon

- Jean-François Sabouret : Une école primaire idyllique ?
- Yamada Masahiro : Quand la réussite scolaire ne suffit plus
- Kondô Takahiro : Enseignement de l’histoire : des questions très vives
- Uehara Shuichi : Une carte scolaire à géométrie variable
- Karyn Poupée : Au pays des technologies, les établissements scolaires font-ils exception ?
- Akiba Minami : Le royaume des cours privés
- Uehara Shuichi : Les horaires des enseignements au primaire et au collège
- Sonoyama Daisuke : Les conditions de travail et la formation des enseignants

Articles à lire en ligne
- Jean-François Sabouret : Des fondamentaux de la lecture avant le CP
- Sonoyama Daisuke : La gratuité de l’éducation en question
- Kumiko Iwasaki : Les écoles japonaises à l’étranger
- Jean-François Sabouret : Bibliographie et webographie


Et chez toi ça va ?

- Armelle Legars : Bruits et chuchotements
- Sandra Matos : Bonne élève… devenue professeure
- Dominique Moinard : J’ai survécu à un début d’année catastrophique

Faits & Idées

- Florence Lhomme, Cécile Di Rollo, Anne Cheneau : Des ateliers culturels au lycée ? Un atelier « slam » au microlycée ! (Chronique)
- Bernard Grosjean : Une aventure qui se poursuit (chronique)

Regards de pédagogues

Maëliss Rousseau : Maria Montessori : éduquer l’attention

Le livre du mois

- « Sauvons les garçons ! » , Jean-Louis Auduc


Notre prochain numéro

S’il est normal que les élèves soient parfois à la peine, le doute s’installe quand les difficultés s’accumulent, quand les obstacles deviennent insurmontables. L’élève qui n’avait jusque-là que des difficultés devient un élève en difficulté. Et si on n’y prête pas attention, un élève en décrochage.
Les structures et les dispositifs d’aide aux élèves en difficulté se sont multipliés, avec l’effet paradoxal d’évacuer les cas qu’on ne saurait prendre en charge, pour préserver l’essentiel, à savoir la classe, le programme et les pratiques hérités du passé.
Depuis quelques années s’imposent les notions d’inclusion et d’individualisation. Les élèves en situation de handicap, élèves ayant des besoins éducatifs particuliers, élèves en grande difficulté scolaire, tous viennent accentuer encore l’hétérogénéité des classes. Double injonction bien délicate pour les enseignants : la même norme pour tous, l’individualisation, voire la personnalisation des apprentissages pour chacun. Double écueil : la vaine prétention à gérer dans le même cadre collectif les élèves en difficulté, au risque de l’impuissance ; tout reporter sur des enseignants spécialisés, intervenant à l’extérieur de la classe, au risque de l’abandon. Mais voilà : croiser le fil des deux démarches pour retisser les apprentissages, plus simple à dire qu’à faire...