Accueil > Publications > Les dossiers des Cahiers > N°400 - Oser l’oral


N°400 - Oser l’oral

Coordonné par Marielle Rispail et Françoise Faye

janvier 2002

À l’école, l’écrit est tellement prégnant que l’oral pourtant omniprésent semble absent, un grand absent ! Il est resté ainsi un objet délicat sans vraiment trouver à se développer à l’école en dehors des genres habituels souvent dévitalisés (exposés ou débats comme succession de monologues...). Alors, comment lui donner vie quand les injonctions officielles affirment que les enseignants, quel que soit le niveau où ils enseignent, doivent se mettre à l’oral. Qu’est-ce à dire ?
Ici Oser l’oral n’est pas un impératif mais une proposition, des propositions de démarches errantes et tâtonnantes, vivantes quoi ! Deux temps pour Oser l’oral : réfléchir et se risquer, analyser et se risquer encore. En effet, il est souvent question de risque, risque pour l’élève et surtout pour nous enseignant. Car l’oral n’est pas un supplément d’âme ni un nouvel effet de mode. L’oral est un outil puissant qui peut transformer l’ensemble de notre pédagogie au quotidien, il porte en germe un renouvellement de notre enseignement. Et, s’il est un risque, il est aussi une formidable chance.
Pour nous aider à nous lancer, ce dossier nous donne des pistes de réflexions solides articulées à des dispositifs de travail expérimentés dans les premier ou second degrés, à l’université aussi. Vous trouverez des contributions de formateurs, les réflexions de J.-F. Halté, M. Laparra, E. Nonnon, C. Garcia-Debanc et une relecture de F. François.

Commander ce numéro

Sommaire

1- Réfléchir et se risquer

- Vincent Fréal : Une démarche errante
- Alain Decron : S’emparer de sa parole
- Jean-François Halté : Pourquoi faut-il oser l’oral ?
- Brigitte Lancien : Prendre le risque de parler
- Guy Lavrilleux : Quelle éthique ?
- Françoise Carraud : Se taire pour enfin parler
- Dominique Grange : Parler avec des photos
- Martine Azaïs : À l’école, une parole pas scolaire ?
- Rémi Duvert : Et en mathématiques ?
- Claude Fintz : L’oral dans le supérieur
- Marie-Cécile Guernier : En lycée professionnel
- Catherine Le Cunff : Écrit-oral : solidarité ou conflit
- Philippe Lecarme : La parole associée à l’étude des textes
- Christiane Page : Dire au théâtre
- Florence Castincaud : Dans les textes officiels
- Entretien avec Marceline Laparra : Parler : variation et apprentissage

2- Analyser et se risquer encore

- Florence Castincaud : L’enseignement de l’oral
- Jean-Marc Colletta : L’oral c’est quoi ?
- Jean-René Kérespert : Des dispositifs rigoureux
- Marcelin Hamon : Enseigner l’exposé
- Joaquim Dolz : Vers la construction d’une progression
- Éric Barbé : Une expérience en SEGPA
- Marie-Thérèse Chemla : De l’oral à tous les étages
- Françoise Campanale : La visioconférence
- Sylvie Wharton : Au-delà de l’idéologie monolingue
- Bruno Seweryn : Parler avec la parole de l’autre
- Michel Tozzi : Reformuler
- Jacky Caillier : Pour une didactique de la parole
- Françoise Faye : Un but contre son camp ?
- Nathalie Marque : Peut-on évaluer l’oral ?
- C. Garcia-Debanc : Six bonnes raisons d’évaluer l’oral
- C. Garcia-Debanc : Dix difficultés pour évaluer l’oral
- Frédéric François : Contours de l’oral