Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Montrer le métier


L’actualité éducative du n° 495 - février 2012

Montrer le métier

Par Patrick Picard, responsable du centre Alain-Savary, Institut français de l’éducation

Un premier bilan de la plateforme internet Néopass@ction, un outil au service du développement du métier d’enseignant et de formateur, en donnant à voir la complexité du métier réel.

Sur chaque thématique développée, des situations de classe « typiques » (c’est-à-dire représentatives de différentes « manières de faire » de débutants confrontés à des élèves et des classes difficiles) sont mises en perspective : un « vécu professionnel » de l’enseignant filmé permet d’accéder à ses mobiles d’action, à ce qu’il voulait faire, à ce qu’il aurait voulu faire, à ses choix dans l’urgence, à ses questions. D’autres débutants donnent leur point de vue sur la situation, précisent ce qu’ils auraient fait différemment, commentent les gestes déployés, expriment leurs préoccupations en les confrontant à celles de leurs collègues.

La plateforme donne aussi la parole à des enseignants plus chevronnés, formateurs ou non, qui réagissent, expliquent comment ils s’en sortent dans ce cas, précisent quelles trouvailles ils utilisent pour y faire face, ou combien les questions posées par les débutants peuvent encore être au cœur de leurs préoccupations professionnelles quotidiennes.

Après une première thématique construite autour de la mise au travail, Neopass@ction s’enrichit de nouveaux thèmes : « aider les élèves en classe » (2nd degré), « faire parler les élèves » (1er degré), et bientôt « rituels et consignes en maternelle » et « faire la classe à cours multiple » (1er degré).

Quels usages pour ce type d’outil ?

Les premières observations des usages montrent que les jeunes enseignants se projettent dans plusieurs dimensions : se reconnaitre dans l’activité de pairs ou quasi-pairs, se déculpabiliser en identifiant les caractéristiques typiques d’une communauté débutante en train d’apprendre le métier, comprendre la dynamique de transformation de l’activité débutante (et leur propre dynamique), découvrir d’autres modalités d’action, mais aussi entrevoir l’épaisseur des problèmes du métier au contact des controverses de chevronnés scénarisées sur la plateforme.

En rendant explicites ces dilemmes et controverses, l’ambition de la plateforme est aussi de renforcer les discussions professionnelles sur les questions vives du métier, afin d’aider les professionnels à inventer de nouvelles ressources pour y faire face.

Suite aux premières observations des formateurs, des scénarios de formation ont été également élaborés, permettant de construire de véritables parcours, qui peuvent être un moyen d’alterner travail à distance et situation collective de formation.

Apprendre des situations, apprendre des débutants, apprendre du métier, apprendre de la recherche, c’est avec l’ambition d’articuler ces quatre paradigmes que la démarche des concepteurs de Neopass@ction pourra être évaluée. C’est pourquoi l’équipe est très attentive aux usages qui s’inventent sur le terrain, pour intégrer ces ressources à la boite à outils des formateurs. Plusieurs académies ont déjà organisé, avec l’Institut français de l’éducation, des formations de formateurs dans ce but. Les 15 et 16 mars, une formation de formateurs est ouverte à Lyon pour continuer à y travailler.

Pour en savoir plus

La plateforme a déjà fait l’objet d’un article dans la rubrique Actualités éducatives de notre n° 484 (novembre 2010) : Quels usages de ressources vidéo pour la formation  ?, par Luc Ria, Patrick Rayou, Frédéric Saujat (disponible sur notre site internet).
Le site de Néopass@ction : http://neo.ens-lyon.fr/neo