Accueil > Ressources > Nous avons lu > Montessori, Freinet, Steiner... une école différente pour mon enfant (...)


Recension parue dans le N° 474 de juin 2009

Montessori, Freinet, Steiner... une école différente pour mon enfant ?

Marie-Laure Viaud, Éd. Nathan

10 juin 2009

Voici un guide complet des écoles nouvelles, à la fois pratique et théorique, une sorte de dictionnaire encyclopédique d’actualité, en prise directe avec la réalité d’aujourd’hui. Les chapitres se suivent dans l’ordre des niveaux scolaires et permettent éventuellement de consulter ce guide en fonction du niveau de son enfant.
Ce livre donne les enjeux, les principes éducatifs de chacune des écoles nouvelles : en primaire, des noms (Freinet, Montessori, Steiner...) sont souvent liés aux pédagogies. L’histoire de ces innovateurs, ou l’histoire des établissements est narré simplement et efficacement. Des éléments de comparaison entre ces différentes pédagogies sont même traités afin que chacun puisse réfléchir à son aise et voir ce qui lui convient le mieux.
Ce livre passe aussi par les éléments concrets d’organisation de l’espace, souvent fondamentale en primaire. Il visite aussi, à tous les niveaux, l’emploi du temps. Dans la plupart des pédagogies nouvelles, certaines cases horaires sont consacrées à des activités de concertation, d’évaluation, de tutorat, d’assemblée générale, qui n’existent pas dans les pédagogies standards. Cela permet de bien visualiser les réalisations des principes pédagogiques et leur mise en application. La présentation des établissements et de leur pédagogie se complète d’exemples, de fac-similé de comptes rendus, de feuilles de routes, de contrats... des témoignages complètent cet ensemble et en donnent une image compréhensible, sensible... qui constitue une excellente aide au choix.
Marie-Laure Viaud montre en quoi nombre de collèges et lycées peuvent être présentés comme une extension des méthodes et principes Freinet au secondaire. Elle se sert des distinctions qu’elle a élaborées précédemment : « lycée épanouissement », « bac responsabilisation » et lycées autogérés.
Le chapitre V traite des structures pour les élèves en difficulté dans l’enseignement général : l’auto-école, les maisons familiales et rurales... Après ce tour d’horizon, l’auteure évalue les résultats de ces pédagogies, résultats aux examens et l’effet au long terme (autonomie, estime de soi...), l’intégration dans les pédagogies standards. Enfin, elle nous renseigne sur l’école à la maison, ses associations...
Tous ces caractères fondamentaux de compréhension des pédagogies différentes s’accompagnent des données administratives : les adresses, le nombre d’élèves, l’emploi du temps...
C’est sans doute la première fois qu’un tel guide paraît, qui pose à la fois un descriptif des principes fondamentaux, une présentation des éléments factuels ; c’est un tour d’horizon complet, un tableau de l’offre éducative qui tient les deux fils : une vue d’ensemble des intentions « philosophiques » et le concret des choses réelles. Et qui, surtout, donne envie d’y inscrire son enfant.

Aurélien Péréol