Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Éditorial > Mixité et hétérogénéité


Mixité et hétérogénéité


Voilà deux termes qui renvoient à l’idée de mélange mais qui restent confus et recouvrent des conceptions parfois opposées de l’école. Sur la question de la carte scolaire, premier chantier du nouveau ministre de l’Éducation nationale, donner le libre choix de l’école ou du collège, c’est mettre en avant une mixité d’ordre géographique ou social (on migre d’un quartier à un autre) qui risque de conduire à une ségrégation par le seul niveau scolaire. Comme nous le soulignons dans notre prise de position « Carte scolaire : les migrations choisies ? », la question pédagogique est alors absente et il ne s’agit plus de rechercher les conditions pour faire réussir tous les élèves au sein d’une classe ou d’un établissement, où que ce soit.
Les choix gouvernementaux sont cohérents avec l’idéologie du mérite ou de la discrimination positive. Extrayons les meilleurs, regroupons-les et affichons-les. Cela permettra de légitimer les inégalités sociales et scolaires. Et pour le reste, un peu de soutien fera bien l’affaire...
Montrer qu’on peut travailler et faire travailler de façon fructueuse à partir de la diversité même des élèves, c’est l’objectif de notre dernier dossier « Enseigner en classe hétérogène ». C’est même la condition au développement d’une école de la réussite de tous.