Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Magic MOOC


L’actualité éducative du n° 501 - décembre 2012

Magic MOOC

La chronique d’é.l@b, par Caroline Jouneau-Sion

Apprendre en ligne est devenu le classique des universités et même des grandes entreprises. C’est à l’enseignement ce que la petite robe noire (ou le costard même couleur) est à nos garde-robes. Et pourtant le domaine du e-learning nous réserve encore quelques surprises.

La dernière surprise ? Les MOOC. Massive Open Online Course. Les cours en ligne qui accueillent les apprenants en grand nombre, gratuitement, librement, pour un enseignement basé sur le modèle connectiviste. L’initiative revient à certaines universités, américaines notamment, mais parfois aussi à des individus motivés. C’est le cas du premier MOOC d’initiative française, Itypa (Internet, tout y est pour apprendre). Jean-Marie Gilliot, enseignant-chercheur à Télécom Bretagne, Christine Vaufrey, rédactrice en chef du magazine en ligne Thot Cursus, Anne-Céline Grolleau, responsable du dispositif mutualisé de formation Pedatice et Morgan Magnin, maitre de conférences à l’École centrale de Nantes, se sont lancés, pour le plaisir, semble-t-il.
Ils proposent un MOOC centré sur l’idée d’apprendre à utiliser les outils existants sur le web, pour créer son propre environnement numérique d’apprentissage : des outils pour faire sa veille informationnelle, pour chercher, échanger et travailler avec d’autres, pour créer, stocker, diffuser et apprendre avec les autres sur les sujets qui nous passionnent ou nous sont nécessaires.
Comment ça se passe ? Chaque semaine, les quelque 1 000 inscrits se voient proposer des ressources (vidéos, lectures, outils) sur une thématique et doivent lire, regarder, garder une trace, échanger avec d’autres sur le sujet, expérimenter pour s’approprier, communiquer leur expérience. Une fois par semaine, une rencontre synchrone en vidéo rassemble quelques intervenants et quelques centaines d’auditeurs qui écoutent et commentent à l’aide des réseaux sociaux ou d’un outil de clavardage. Cette réunion est l’occasion de faire la synthèse de la semaine avec un expert (les participants pouvant être considérés comme experts de la participation à un MOOC). Point d’enseignant dans ce cours. Les animateurs animent, et les participants apprennent par eux-mêmes et des autres. Solidarité, entraide semblent les maitres mots. Certains paraissent dépassés par la masse, par le manque de cadre, mais apprennent peu à peu à se fixer des objectifs raisonnables. Résultat ? Des blogs par centaines, des échanges sur le fil Twitter #Itypa, des jeux de mots, des forums, des diners en ville, une excitation, une soif d’apprendre des autres.
Vous en voulez plus ? Le MOOC Itypa, c’est jusqu’au 13 décembre 2012 et on peut y entrer à tout moment !

Le site