Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Lier lecture et culture scientifique des jeunes


Sciences

Lier lecture et culture scientifique des jeunes

Compte-rendu de colloque

28 novembre 2017

Pour lancer l’Observatoire de la lecture des adolescents, avec le parrainage du ministère de la Culture, l’association Lecture Jeunesse a organisé le 16 novembre dernier, à la Gaité Lyrique à Paris, un passionnant colloque centré sur le rôle que peut jouer la lecture (et l’écriture d’ailleurs) dans l’appropriation par les jeunes de la culture scientifique.


Les médiations autour de la lecture concernent trop peu le « lire pour apprendre » : la plupart des intervenants au colloque « La place de la lecture dans l’accès aux sciences et la construction d’une culture scientifique », qu’il s’agisse d’auteurs, de responsables du monde des médiathèques ou de chercheurs, ont insisté sur cette dimension, nullement contradictoire avec le plaisir. Plaisir de savourer les récits de Jean-Baptiste de Panafieu ou les bandes dessinées de Marion Montaigne (reprises sur Arte : « Tu mourras moins bête ! », présents sur le plateau.

A été mise à l’honneur la médiation scientifique qui doit faire partie des missions de la recherche (selon la loi Fioraso de juillet 2013), alors qu’elle est trop méprisée par le monde des chercheurs (« ça fait perdre du temps »), comme l’ont fait remarquer par exemple le physicien Jean-Noël Aqua ou la spécialiste du monde animal Emmanuelle Pouydebat.

Rendre les sciences aimables

La représentante de la Degesco, Barbara Martin, a très justement énoncé deux mots-clé qui ressortent de beaucoup de ces interventions de chercheurs : humilité et transdisciplinarité. Oui, il est possible de rendre aimables, familières, les sciences ; oui, il est possible, et même souhaitable, d’étendre le champ de la culture en ne la réduisant pas aux « humanités », comme le montre aussi l’expérience des Savanturiers exposée par Ange Ansour. Une partie du colloque explorait aussi la contribution du numérique à cette culture, à travers par exemple le remarquable site de Nathan Uyttendaele, La statistique expliquée à mon chat.

En fin de colloque est intervenu Noël Corbin, inspecteur général des affaires culturelles, pour la mission Orsenna sur la lecture, rassurant quant à la volonté d’ouverture de cette mission lancée à grand renfort de communication il y a peu par la ministre de la Culture. La lecture de documents ayant rapport avec la science aura toute sa place, affirme-t-il, sans hiérarchisation. Car si les jeunes lisent moins de livres, on ne peut pas dire qu’il y a moins de « lecture ».

Lecture jeunesse est une association qui veut donner ou redonner le goût de la lecture aux jeunes. Dans cette perspective, elle a lancé le projet Numook de création de livres numériques par des adolescents, en collaboration souvent avec des établissements scolaires et lance donc cet Observatoire qui publie en décembre une revue, Les nouvelles de l’Obs. Nous suivrons attentivement les projets qu’il promeut.

La rédaction


Pour en savoir plus :
Le site de l’Observatoire de la lecture des adolescents

Sur la librairie

 

Littérature et numérique
Consulter le sommaire
Un dossier pour aborder à la fois les écrits nativement numériques, mais ouvert aussi à l’objet livre (numérisé) et au manuel numérique, ainsi qu’à des projets interdisciplinaires.


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.