Accueil > Ressources > Nous avons lu > Lettre aux instituteurs


Lettre aux instituteurs

Jules Ferry, Edition Jacques-Marie Laffont, 2015.

10 juin 2015

Un tout petit livre de trente pages qui reprend la célèbre « lettre » de l’icône de l’école républicaine de 1883, dont on ne cite souvent qu’une petite partie et son allusion à la nécessaire prudence (ne pas choquer les honnêtes pères de famille)lorsqu’on veut transmettre une morale aux enfants. Un texte qu’il pourrait être utile de commenter, ainsi que la préface de Daniel Pennac qui tire quelque peu ce qui est dit vers la « douceur » et la fraternité. L’écrivain décrit ce que, selon lui, Jules Ferry souhaitait que soit les maîtres au contact des enfants (un monde très masculin au passage…) : « attentifs, patients, doux, fermes, persuasifs, et surtout, exemplaires ». Pourquoi pas ? Reste à se demander ce que peut être une morale qui ne voudrait surtout pas déstabiliser des représentations familiales. Sans doute faudrait-il d’ailleurs contextualiser ce document et son aspect tactique au moment où l’Eglise attaque durement la nouvelle école, comme le développe Mona Ouzouf dans son passionnant livre sur Ferry.

Reste des phrases fortes sur la critique de ce qui pourrait être un nouveau catéchisme avec ses manuels et sur la nécessité de l’engagement personnel des enseignants. Loin d’une image très conventionnelle des « leçons de morale » dont rêvent les nostalgiques d’un âge d’or qui n’a jamais existé.

Jean-Michel Zakhartchouk