Accueil > Publications > Ouvrages > Les livres du mois > Les politiques scolaires mises en examen


Les politiques scolaires mises en examen

Claude Lelièvre, ESF éditeur, 2004 (nouvelle édition)

Ce livre reparaît fort opportunément : il avait été écrit à l’occasion de la campagne présidentielle. On aurait pu souhaiter un complément d’actualité (au moins sur le ministère Ferry), cependant, il nous aide bien à replacer les débats actuels autour de la nouvelle loi d’orientation sur un temps long, depuis de Gaulle.


Ce livre reparaît fort opportunément : il avait été écrit à l’occasion de la campagne présidentielle. On aurait pu souhaiter un complément d’actualité (au moins sur le ministère Ferry), cependant, il nous aide bien à replacer les débats actuels autour de la nouvelle loi d’orientation sur un temps long, depuis de Gaulle.

Douze questions ont été choisies par l’auteur, éminent historien de l’éducation, comme miroir significatif des politiques scolaires suivies sous la Ve République. Que des grands classiques : le collège unique, les rythmes scolaires, la violence, le latin et le grec, la décentralisation, les langues vivantes au primaire (on ne trouvera pas la laïcité qui aurait pu être la treizième question)... La perspective historique permet de relativiser la nouveauté de certaines discussions ou querelles, mais aussi de montrer des lignes de force qui pour autant ne clivent pas nettement deux camps (gauche et droite, ou même « pédagogues » et « républicains »), mais qui, malgré tout, font apparaître une certaine conception de la démocratisation scolaire d’un côté, la défense d’un certain élitisme de l’autre (notamment sur la question du collège). L’auteur en appelle en conclusion au vrai débat public ; c’était avant celui lancé par la commission Thélot dont il a fait partie. Pas sûr que l’aboutissement du « grand débat national » soit une vraie prise en mains des problèmes de l’école et de vrais choix démocratiques.

Jean-Michel Zakhartchouk