Accueil > Publications > Articles en ligne > Les mathématiques en formation continue


N° 517 Tout commence en maternelle

Les mathématiques en formation continue

Pierre Eysseric

Depuis deux ans, dans l’académie d’Aix-Marseille de nouvelles modalités de formation continue sont expérimentées pour les enseignants en école maternelle : les chantiers mathématiques.

Des groupes d’une douzaine de professeurs des écoles volontaires sont constitués pour approfondir durant une année leur pratique professionnelle relative à l’enseignement des mathématiques en étant accompagnés par un formateur de l’ESPÉ (École supérieure du professorat et de l’éducation). Ces chantiers peuvent être au niveau d’une circonscription ou au niveau d’un département selon le contexte.

Cette formation se veut à la fois très exigeante dans ses objectifs et proche des besoins exprimés par les stagiaires. Au démarrage des chantiers, les collègues ont pu choisir les thèmes de travail sur lesquels ils se sont engagés dans la production et l’expérimentation de séances. Mais au travers de l’accompagnement par un formateur, l’enjeu était aussi d’amener les professeurs des écoles à identifier de nouvelles questions, à s’approprier des ressources et à analyser leurs pratiques. Nous pouvons résumer la philosophie du dispositif en disant qu’il s’agit de se placer dans la zone proximale de développement professionnel de chacun des stagiaires.

Dans ces chantiers nous pouvons identifier quatre moments de formation caractérisés par des modalités spécifiques :

  • des séances collectives en présence du formateur pour lancer les travaux (choix des thèmes, présentation de ressources…), faire le point sur les travaux réalisés et les présenter à l’ensemble du groupe avant une mise en forme pour diffusion.
  • du travail à distance pour des échanges par courriel entre enseignants ou avec le formateur pour affiner les séances construites avant leur mise en œuvre ou pour se questionner et réfléchir après celle-ci.
  • du travail entre enseignants d’une même école engagés dans le chantier : conception des séances, fabrication de matériel, harmonisation du travail entre les différentes classes d’un cycle,
  • du travail dans les écoles en présence du formateur qui vient observer certains moments des mises en œuvre et les analyser avec les collègues, pour proposer éventuellement de nouvelles pistes de réflexion.

Au terme de deux années d’expérimentation du dispositif, le premier bilan effectué l’an dernier semble conforté :

  • un très fort investissement des collègues engagés dans le dispositif (avec bien sûr des différences interindividuelles) qui ont en général consacré beaucoup de temps aux travaux mis en place ;
  • une réelle appropriation de différentes ressources par les collègues (avec souvent de nombreuses lectures) alors que dans d’autres formations, cette appropriation est parfois présente dans les intentions à la sortie d’une conférence mais se concrétise plus rarement une fois de retour dans les écoles ;
  • un ressenti très positif des stagiaires qui ont apprécié la confiance accordée par l’institution puisque toutes les heures octroyées pour ce travail ne se traduisaient pas obligatoirement par la signature d’une feuille de présence – une partie étant réalisé chez soi, dans les écoles ou à distance ;
  • des productions de qualité par les différentes équipes qui pourront être diffusées et être réutilisées par d’autres collègues.

Depuis février  2014, les travaux des chantiers 2012-2013 sont disponibles sur le site de la mission maternelle 13 (http://www.mission-maternelle.ac-aix-marseille.fr/domaines/dlm/acc_dlm.html) et sur le site de la circonscription de Gardanne (http://www.gardanne.ien.13.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?article43).
D’ici quelques mois, les travaux réalisés en 2013-2014 seront mis à la disposition des collègues sur internet.

Pierre Eysseric
Formateur en mathématiques pour les professeurs des écoles, Espé de l’académie d’Aix-Marseille

Sur la librairie

 

Tout commence en maternelle
Ils ont entre 2 et 6 ans et ils interpellent la communauté éducative pour qu’elle pense leur école, redéfinisse ses missions, entre épanouissement de l’enfant et apprentissages. Que sait-on aujourd’hui de l’école maternelle ? Quelles sont les attentes ? Qu’y apprend-on et pour quoi ? Avec qui ?


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.


  • Dans la même rubrique

  • N° 530 - Former les futurs citoyens

    Pour une formation politique en SES
  • N° 531 - Embarquer les élèves

    Pourquoi ils s’ennuient ?
  • N° 531 - Embarquer les élèves

    Favoriser la persévérance scolaire
  • N° 531 - Embarquer les élèves

    Le pari de l’éducabilité
  • N° 531 - Embarquer les élèves

    6e sens, du sens pour la 6e
  • N° 531 - S’embarquer dans les apprentissages

    Et pourtant Truffaut n’arrivait pas à apprendre l’anglais !
  • N° 530 - Former les futurs citoyens

    Ressources
  • N° 530 - Former les futurs citoyens

    Apprendre à être responsable de ce qu’on dit
  • N° 530 - Former les futurs citoyens

    C’est parti, je vote !
  • N° 530 - Former les futurs citoyens

    La coopérative scolaire : levier d’apprentissages citoyens