Accueil > Ressources > Nous avons lu > Les élèves transparents : les arrêts de scolarité avant seize ans


Recension parue dans le N°456 d’octobre 2007

Les élèves transparents : les arrêts de scolarité avant seize ans

Maryse Esterle-Hedibel, Presses Universitaires du Septentrion (2007), Collection : Métiers de la formation

5 octobre 2007

Dans un domaine déjà bien exploré par les sociologues (en particulier avec « Ruptures scolaires », de Mathias Millet et
Daniel Thin, voir Cahiers pédagogiquesn°442, cet ouvrage vaut surtout par les
portraits qu’il propose des élèves en processus de déscolarisation. Les descriptions détaillées de tous les heurts entre ces élèves et les adultes chargés de les
encadrer sont impressionnantes : les rapports, sanctions et autres commissions se succèdent, laissant une forte impression d’incompréhension, d’impuissance, et au final d’inefficacité. L’auteur établit un bilan sévère du fonctionnement de l’institution et des partenaires sociaux, enfermés dans des représentations négatives et semblant incapables de coordonner leurs actions. Elle s’efforce de conclure sur une invite à « changer de regard », et par la présentation d’un principal et d’un enseignant qui vont à contre-courant, mais sans réussir à effacer l’impression qu’à trop charger la barque, on n’aide guère ceux qui rament.

Patrice Bride