Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Les Cahiers pédagogiques : un développement durable


N° 515 - Vers l’école du socle commun

Les Cahiers pédagogiques : un développement durable

Bien sûr, le CRAP et les Cahiers pédagogiques sont en constante évolution. Mais parfois, le mouvement s’accélère et les changements sont plus profonds : à la suite de réflexions menées dans les diverses instances sous l’impulsion de Patrice Bride, rédacteur en chef depuis cinq ans, la revue a connu des évolutions importantes.

« La forme, c’est le fond qui remonte à la surface  », écrivait Victor Hugo. En ce sens, les Cahiers pédagogiques ont évolué autant par l’un que par l’autre. La forme d’une revue, c’est sa maquette. Depuis 1945, date à laquelle paraissait le premier numéro, bulletin d’information de l’éducation nouvelle, la maquette a évidemment changé. Et cette évolution s’est accélérée au cours des dernières années, au fil d’une longue réflexion collective. Il s’agissait de rester attractifs dans le monde des médias écrits d’aujourd’hui, mais sans brutalité cependant, et sans perdre les singularités des Cahiers pédagogiques, dans le cadre des orientations définies par les instances du CRAP. Le but était de gagner en clarté, en confort de lecture et en lisibilité dans la mise en page des rubriques et du dossier. Tout récemment, le passage à la quadrichromie a sonné comme un évènement supplémentaire : outre le plaisir esthétique pour les illustrations par exemple, la couleur a permis de mieux baliser les différentes parties de la revue.

Ce qui aurait pu n’être qu’un habillage s’est accompagné d’une égale réflexion sur l’écriture. La clarté et la lisibilité de la mise en page sont recherchées également dans les textes.

Si la revue est située dans le champ professionnel, les Cahiers pédagogiques sont pourtant écrits par des auteurs tous bénévoles : certains expérimentés et réputés même ; d’autres complètement débutants dans le domaine d’une «  écriture sur la pratique  », dans laquelle on vise une mise au jour pour soi et un partage avec d’autres. Nous avons développé au fil des ans une vigilance accrue à la lisibilité des textes, et des modes de «  négociation d’écriture  » avec les auteurs qui se veulent à la fois exigeants et respectueux. Mais cette façon de faire a franchi une nouvelle étape sous l’impulsion de Patrice Bride (photo), puisqu’ont été organisés des ateliers d’écriture pour apprendre peu à peu cette «  écriture du travail  » qui n’a rien d’évident, et aussi réfléchir sur la coordination des dossiers : en papier ou en numérique, treize dossiers sont mis au point chaque année par des bénévoles, tandis qu’une vingtaine de rédacteurs rédigent les rubriques de la revue.

Restait à penser l’amont des publications. Pour publier des hors-séries ou pour répertorier leurs quatre-cents articles rédigés chaque année, les Cahiers pédagogiques ont eu besoin que soient développés des outils d’édition sur mesure. Ainsi a été lancé le chantier de création d’un logiciel, Plume, adapté à la nouvelle maquette. Grâce à ce nouvel espace numérique, les archives des Cahiers pédagogiques, appelées les Collections, seront d’ailleurs bientôt ouvertes aux abonnés !

Si notre association a une activité importante de publications, par l’intermédiaire de la revue et, depuis une quinzaine d’années, d’un site internet, elle a également vocation à constituer un réseau entre professionnels de l’éducation, pour échanger pratiques et réflexions sur leur métier. C’est cette dimension que nous avons décidé de développer avec les Cercles, en permettant à des personnes à la recherche de ressources sur des questions pédagogiques de rentrer en contact avec notre réseau. Ainsi, une quinzaine de cercles, forums publics, ont permis des échanges sur des thèmes divers par le biais d’élaboration de textes (le métier d’enseignant, qu’est-ce qui fait changer un établissement scolaire, accompagner les élèves, etc.).

En parallèle, les outils ainsi développés ont été adaptés pour être utilisés en interne par les adhérents et les responsables de l’association, outils d’information et d’échanges pour les correspondants académiques, les membres du CR et du CA, du bureau, les coordonnateurs des Cahiers, les animateurs des Cercles.

Mais pour donner de la vie aux Cercles et en assurer ainsi le développement auprès de participants extérieurs à l’association, il faut prendre en compte la caractéristique des réseaux numériques, trouver l’équilibre entre une réflexion solide et développée et une écriture web de type journalistique, laisser murir une pensée tout en réagissant très vite aux sollicitations, sans laisser de temps mort… La maitrise de ces nouvelles compétences constitue l’enjeu de la réussite des Cercles, un espace de rupture et de continuité qui s’inscrit dans le rayonnement de l’association, par sa forme innovante et performante.

Et après ? Après, il s’agit de mettre la revue à disposition de ses lecteurs. C’est une librairie flambant neuve qui a vu le jour en avril 2013. On y trouve la revue, les hors-séries, mais aussi différents ouvrages en partenariat avec le CNDP/Canopé, ESF ou Fabert, que les publications d’Éducation & Devenir sont venues rejoindre il y a quelques mois.

Le paysage ne serait pas complet si l’on ne parlait pas du site d’actualités, actualités de la revue, puisque les publications ou certains textes y sont annoncés aux côtés des actualités éducatives et des actualités de l’association du CRAP ; si l’on ne parlait des réseaux, des réseaux sociaux qui permettent de les annoncer et de les faire connaitre, et de prendre conscience de l’existence d’une véritable communauté autour des Cahiers pédagogiques : communauté de sympathisants, de lecteurs et d’auteurs ; communauté de rédacteurs et de rédacteurs en chef.

Dans cette chaine autour de l’école qui se transmet de revue en revue, de main et main et de mot en mot depuis 1945, Patrice Bride est et restera un élément marquant. Il a choisi de ne pas postuler pour un nouveau mandat et de partir vers d’autres projets ; le CRAP et les Cahiers pédagogiques tels qu’ils sont aujourd’hui témoignent de son implication engagée et inventive, de tout son travail visible et invisible pour que le mouvement et ses publications soient à la fois engagés et réfléchis, à leur juste place et en évolution, exigeants et accessibles. Le bureau du CRAP-Cahiers pédagogiques et l’association tout entière tiennent à l’en remercier avec chaleur et émotion.

Le bureau du CRAP-Cahiers pédagogiques

Sur la librairie

 

Vers l’école du socle commun
La loi de la refondation a réaffirmé le socle commun. Ce dossier veut mutualiser les expériences et réflexions menées sur le terrain. Nous touchons là à un rôle fondamental de l’école : Que s’agit-il d’enseigner ? Dans quel objectif ? Qui pour le faire, dans quel cadre ? Dès maintenant, des réponses…