Accueil > Ressources > Nous avons lu > Le syndicalisme enseignant et la recherche. Clivages, usages, (...)


Recension parue dans le N°424 de mai 2004

Le syndicalisme enseignant et la recherche. Clivages, usages, passages

André Robert, INRP, 2004

5 mai 2004

André Robert, sans doute le spécialiste français du syndicalisme enseignant, donne progressivement corps à ce champ de recherches qu’il nous propose aujourd’hui d’explorer à partir des liens qui unissent syndicalisme et recherche.
Le propos est intéressant à plus d’un titre ici collectivement exploré car il est finalement question de l’identité professionnelle d’un milieu unilatéralement qualifié par certains de gréviculteurs, jugés incapables d’évoluer et d’accepter les réformes.
Dans une première partie, deux paroles sont confrontées en écho : celles des syndicalistes et celles des chercheurs. Dans une deuxième partie, sont analysés la place et le statut de la recherche dans la presse syndicale et professionnelle. Une troisième partie, plus mosaïque, il est question de la circulation de la recherche et de sa production.
On retiendra l’intéressante typologie des postures syndicales et associatives relativement à la notion de recherche qui distingue : l’ignorance radicale ou volontaire, la révérence respectueuse, la sélection intéressée et instrumentée, la médiation, la production indirecte de connaissances organisées selon les canons de la recherche, voire la production ou la traduction originale d’idées nouvelles ressortissant à la notion de recherche.
L’idée de circulation et de traduction des savoirs est très présente dans toutes les enquêtes et les témoignages, donnant forme à des jeux de relations, des alliances diverses, des hybridations. Dès lors le sous-titre se comprend mieux : clivages, usages, passages. Nul doute que suivra un prochain ouvrage attentif aux évolutions que l’on pressent chez les syndicats entre une posture revendicatrice, corporatiste et une posture réflexive, engagée dans la réflexion pédagogico-didactique, comme le SNEP l’illustre.

Michel Develay