Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Le socle commun aux mercredis du CRAP


Le socle commun aux mercredis du CRAP

Échos du temps d’échanges du 4 janvier : entre les injonctions officielles à remplir pour la forme un livret et les difficultés à mobiliser les collègues dans un contexte peu favorable, quelles pistes pour utiliser le travail par compétences au service des apprentissages des élèves ?

5 janvier 2012

Après les assises de la pédagogie, le collège Oeben, à Paris, a accueilli les participants nombreux à ce nouveau Mercredi du CRAP Île-de-France. L’invité d’honneur était le socle commun. On sait combien cet hôte-là, lorsqu’il est entré sans frapper dans les classes, a bouleversé les habitudes. Combien, sans formation généralement, enseignants autant que chefs d’établissement ont été bousculés. Combien les réactions ont été vives, entre colère, refus, fuite parfois.

Anne-Marie Sanchez et Annie Di Martino sont venues parler de leur expérience, toute autre : pour elles, le socle commun et le travail par compétences sont une chance pour mieux apprendre. Et elles ne font pas que l’affirmer, elles le montrent, dans le livre qu’elles viennent de publier ou dans la classe d’Annie Di Martino, dans un film de Thierry Foulkes au cours d’une leçon sur la démocratie en 3e. C’est le « comment on peut faire » qui les intéresse et qu’elles partagent.

Jean-Michel Zakhartchouk, qui lui aussi, et dans un contexte d’enseignement peu aisé, met en place et défend le socle commun, a présenté le numéro 491 « Évaluer par compétences » des Cahiers pédagogiques dont le succès de diffusion est un signe de qualité et d’une demande forte.

JPEG - 12.3 ko

Cette rencontre a ensuite été l’occasion de discussions par groupes, moment où l’on peut parler de son propre contexte et profiter de l’expérience des autres. Le CRAP-Cahiers pédagogiques est un fin connaisseur de ce moyen de partage et de formation. Le succès de ses Rencontres d’été, autour d’ateliers, en atteste. Ces échanges ont donné lieu à une discussion plénière ensuite, au cours de laquelle ont pu se mesurer les écarts, ou le commun au contraire. De quoi ensuite repartir dans ses classes ou son établissement pour y poursuivre la réflexion et la mise en place.

Un grand merci à Mme Chopineaux, principale, et au personnel du collège pour leur accueil.
Les échanges ont été suivis et retransmis sur Twitter par quatre personnes. On les retrouvera sous la balise #soclecahiers (@cahierspedago).

Le prochain Mercredi du CRAP Île-de-France aura lieu au même collège Oeben le 28 mars, en partenariat avec avec l’AFEF et portera sur la « compétence 1 » du socle commun, la maitrise de la langue, thème du prochain dossier des Cahiers pédagogiques. Y seront présentes notamment Viviane Youx et Danièle Manesse. Réservez dès à présent cette date !