Accueil > Publications > Articles en ligne > Le slam du traintrain


N° 524 - Le pari du collectif

Le slam du traintrain

Caroline Faivre

On peut aussi dire son sentiment sur le travail en équipe sur le mode du slam.

J’crois que travailler en équipe dans mon collège, c’est comme les voyages en train.
On s’assoit à côté les uns des autres sans oser se parler.
Parfois j’aimerais bien changer de wagon, croiser plus nos chemins.
Les trains démarrent et chacun reste à son fauteuil, côté fenêtre.
Parfois les profs se rejoignent dans une salle à 10 h 25,
comme au wagon-restaurant. On prend le café.
C’est même agréable ce moment convivial.
Et quand le train sonne le départ,
on a même des envies de faire un bout de chemin ensemble.
Mais travailler avec des enseignants ressemble au brouhaha d’un hall de gare !
Et pas toujours de chef de gare qui aiguille correctement nos directions…

Il arrive que ton train démarre en trombe.
Une fois, j’ai travaillé en équipe de deux, sous l’œil inquiet du reste de mes collègues.
Et tous les deux, on a eu l’impression de laisser tout le monde à quai.
On savait pas toujours vers quelle gare on allait,
on s’aventurait, on explorait, on tâtonnait. 
On créait des livrets, des spectacles et on poinçonnait les bulletins de compétences.
Les collègues avaient peur qu’on supprime les contrôleurs dans le train
et ils se révoltaient contre nos idées
sans nous laisser le temps de monter dans leur train.
Heureusement, on enseignait en EGPA.
Les EGPA peuvent prendre tous les trains qu’ils veulent :
aller philosopher chez les Grecs même,
du moment qu’ils ne font pas dérailler le traintrain du collège.

Travailler en équipe, c’est comme prendre le train.
Dans les premiers kilomètres tu te sens vivant.
Tu n’es pas toute seule à y croire.
Tu mets en place de projets, des voyages.
Des trains comme ça, je n’en ai pris qu’une fois.
Mais je suis prête à sauter dans le prochain !

Caroline Faivre, professeure spécialisée Segpa au collège La Madeleine (Le Mans)

Sur la librairie

JPEG

 

Le pari du collectif
C’est une évidence, nous travaillons tous en équipe : dans l’établissement, autour d’une classe, pour un projet, sur un cas particulier d’élève… Hors du collectif, point de salut ! Est-ce si sûr ?


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.


  • Dans la même rubrique

  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    Un projet bien mené
  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    Bibliographie
  • L’actualité éducative du n° 533

    Une refondation à poursuivre !
  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    Un cadre précurseur pour enseigner les sciences en maternelle
  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    EPI «  Passerelle  »
  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    La Main à la pâte en éducation prioritaire, dans la durée
  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    En technologie, l’investigation est-elle suffisante ?
  • N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    Monsieur, peut-on utiliser Minecraft ?
  • L’actualité éducative du n° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

    «  Ma crainte, c’est que l’école se referme  »
  • L’actualité de la recherche - N° 533

    L’oppression par le genre : une entrave à l’égalité