Accueil > Ressources > Nous avons lu > Le mémoire professionnel en formation d’enseignants - Un processus de (...)


Recension parue dans le N° 374 de mai 1999

Le mémoire professionnel en formation d’enseignants - Un processus de construction idenditaire

Françoise Cros (éd.), L’harmattan

14 mai 1999


Commander cet ouvrage



Il est toujours nécessaire de lire les sous-titres des ouvrages. Celui-ci évoque bien ce dont il est question : l’écriture d’un mémoire professionnel est beaucoup plus qu’une entreprise technique, voire techniciste. Elle est de soi couchée sur un papier, articulant et " intégrant des éléments fréquemment disjoints : la pratique et la théorie, l’oral et l’écrit, l’oral et le geste, le subjectif et l’objectif, l’individuel et le collectif, l’action et la réflexion. " Le mémoire constitue alors un outil d’autoformation d’adultes qui nécessite trois compétences : " une compétence de métaréflexion, avec une composante cognitive (prise de conscience d’un problème concernant sa pratique professionnelle), une composante métacognitive (liée à la démarche de résolution de problèmes) et une composante métaprocédurale : une compétence procédurale liée à la capacité de construire une démarche pédagogique plus raisonnée et progressive ; une compétence métalangagière, comprenant une compétence conceptuelle et une compétence argumentative. "

Mais ce mémoire est aussi l’occasion de repérer dans un deuxième chapitre les indices, les définitions de l’expérience professionnelle et les représentations de la professionnalité enseignante que l’on peut déceler et dégager des mémoires. Occasion de découvrir les instructions officielles, " le mémoire est instance de socialisation pour son rédacteur, puisqu’il conduit son auteur à réfléchir à la fois sur sa pratique et sur le discours qu’en attend l’institution. " Les trois types de mémoires professionnels identifiés, en s’appuyant sur la théorie de l’apprentissage expérientiel de Kolb, permettent de différencier des genres descriptif-prescriptif, des genres expérimental et des genres réalisation d’un projet pédagogique.

Le troisième chapitre permet d’aborder l’encadrement du mémoire à partir de deux témoignages de tuteurs et d’une réflexion sur le tutorat.

Un ouvrage nécessaire aux formateurs en IUFM et utile aux chercheurs qui cherchent à distinguer les spécificités des mémoires de recherche en situation professionnelle (mémoires en IUFM, mémoires des diplômes universitaires tels que les DESS, le DUFA, le DHEPS, le DUPS) et les mémoires de recherche tels qu’ils existent à l’université en second cycle ou en troisième cycle.

Michel Develay


Commander cet ouvrage