Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Éditorial > La sanction


La sanction

Le nouveau dossier des Cahiers pédagogiques (N°451)


Les questions de la violence, de l’indiscipline, de l’autorité à l’école inspirent nombre de commentaires ou de propositions électorales, souvent en faveur de la répression ou de l’exclusion des élèves qui posent problème.
Intransigeant : telle est la promesse faite par Nicolas Sarkozy dans son discours d’Angers du 1er décembre dernier pour une "école du devoir de réussite". Cette intransigeance serait la "condition de la réussite des élèves et de la mission des maîtres". Mais qu’en est-il de la réussite de ceux qu’on met à l’écart ? Les Cahiers abordent régulièrement ces questions que nous jugeons importantes (N°366 Quand les élèves posent problème - N°415 Existe-t-il une vie scolaire ? - N°426 L’autorité), et défendent de façon posée et réfléchie, l’idée qu’une sanction peut et doit avoir un caractère pédagogique. C’est ce que montrent les nombreux témoignages de ce nouveau dossier consacré la sanction, où l’on ne perd jamais de vue l’importance du verbe et des mots qui, dans une démarche raisonnée et pédagogique, peuvent se substituer à la violence. Les sanctions doivent faire sens pour les élèves et nous devons apprendre à sanctionner, non pour exclure mais pour redonner sa place à chacun.
Intransigeant ? Certes ! Mais avec le principe d’éducabilité de chaque élève. Avec la courage d’affronter les problèmes sans céder au credo du simplisme ou de la démagogie. Avec la volonté de chercher dans une pédagogie au quotidien les attitudes et les réponses qui permettent à chaque élève d’apprendre et de se construire.
Ces réponses nous continuerons à les explorer et à les éprouver dans deux prochains dossiers, l’un consacré au travail en équipe et l’autre à l’hétérogénéité.

François Malliet