Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > La revue de presse du mercredi 26 aout 2015


JPEG - 26.3 ko

La revue de presse du mercredi 26 aout 2015

Conférence — Contexte - La marche des républicains — Enseignement supérieur — Ailleurs


La conférence de rentrée s’est tenue mardi. La presse est occupée par les comptes-rendus pour l’essentiel. Mais il y aura d’autres infos dénichées notamment sur l’enseignement supérieur et venues d’ailleurs.


Conférence de rentrée

Une liste non exhaustive sans doute.
Savoir & Connaissances : Une conférence de rentrée marquée par une forme de déception.
Francetvinfo : Éducation : les nouveautés pour la rentrée
Pour FranceInfo : Rentrée : enseignement moral mis en place dès le CP et numérique développé. L’accent sur le numériqueEnfin, le plan numérique se déploie à partir de cette année. “En 2016, les élèves bénéficieront d’un enseignement numérique du primaire jusqu’à la terminale”, c’est ce qu’annonce la ministre. Dès septembre prochain, 600 établissements pilotes vont expérimenter le plan numérique. Pour le mettre en place, le ministère de l’éducation prévoit d’y dédier trois journées de formation des enseignants, ainsi que de mettre en place un nouveau portail national regroupant des ressources numériques utiles aux élèves.”
Le Monde : Programmes, vacances avancées, évaluations... ce qui va changer à la rentrée scolaire
Parmi les nouveautés, “De la sixième à la terminale, les élèves seront formés à leur orientation à travers un « parcours avenir » construit dans chaque établissement. Parmi les modalités possibles, visites d’entreprise, stages, participation à des conférences, reportages sur des métiers, interventions de professionnels dans les classes.

JPEG - 120.3 ko

Réforme du collège : Najat Vallaud-Belkacem persisteMalgré la levée d’armes suscitée par sa réforme, la ministre de l’Éducation maintient le cap et annonce une entrée en vigueur dès la rentrée 2016. Remontés, les syndicats d’enseignants fourbissent déjà leurs armes.” nous annonce le Figaro.
Bien public : Rentrée scolaire 2015-2016 : ce qui change

En Province également les journaux en font état. La Dépêche : Programmes, morale, vacances : tout ce qui change à la rentrée ; ou encore Sud-ouest Programmes, évaluations, vacances : les nouveautés de la rentrée scolaire

Et les sites des hebdos en parlent également : L’Observateur  : Education civique et morale, plan numérique... Toutes les nouveautés de la rentrée scolaire. “"Exigence, justice et valeurs de la République". La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a choisi de placer la rentrée 2015 sous ces "trois auspices".”
L’Express : La rentrée scolaire selon Najat Vallaud-BelkacemC’est la première fois que la ministre de l’Education, en poste depuis un an, a préparé la rentrée scolaire. A son programme, une grande continuité dans les réformes. L’enjeu électoral est de taille à l’horizon 2017.”

Enfin le Café pédagogique de ce jour ouvre sur l’événement : La ministre déterminée à poursuivre les réformes, et commence avec un citation de la ministre : “"J’écouterai mais je mettrai en oeuvre la réforme du collège". N. Vallaud Belkacem a présenté le 25 août une rentrée marquée par la mise en route de nombreuses réformes. Collège, créations de postes et métier enseignant, nouveaux programmes en maternelle, en élémentaire et au collège, mise en route de l’enseignement moral et civique, rythmes scolaires, plan numérique : tous ces dossiers sont poussés en même temps. La ministre n’entend pas ralentir le rythme. Pourtant ses services ont du mal à suivre, si on en juge par les retards de publication des documents pédagogiques. C’est qu’il ne reste plus que deux rentrées pour parfaire les promesses du quinquennat…


Contexte

Sophie Coignard dans Le Point : Éducation : la rentrée à laquelle vous avez échappé !
Un nouveau membre du Conseil supérieur des programmes a démissionné pour dénoncer la prise en main idéologique de Najat Vallaud-Belkacem sur cette instance.”
Le Figaro nous apprend qu’Une étude confirme que les inégalités sociales accroissent les écarts scolaires. “Des tests menés auprès d’élèves sous l’égide du ministère illustrent les fortes disparités de niveau en fonction des catégories sociales et confirment qu’elles s’accroissent au collège. Cette étude est publiée alors que la ministre Najat Vallaud-Belkacem présente mardi les mesures de sa première rentrée.”

Le même Figaro précise une autre information d’il y a quelques jours : L’Education nationale lance son site pour signaler absences et retards. “Cinq académies testent le dispositif à la rentrée : Besançon, Lille, Toulouse, Rennes et Reims. Bien que ce service numérique reste facultatif pour les établissements scolaires comme pour les familles, il devrait être étendu à toutes les académies à la rentrée 2016, voire plus tôt dans l’année scolaire.”

La ministre veut favoriser le rapprochement enseignants-entreprisesNajat Vallaud-Belkacem était l’invitée d’honneur de l’université d’été de l’Institut de l’entreprise, thing-thank qui oeuvre aux liens entre monde de l’enseignement et monde de l’entreprise. La ministre de l’Education a décrit les orientations du gouvernement devant des profs de SES et des PDG dans le grand amphi de l’Ecole Polytechnique.”


La marche des républicains

Au cas où vous étiez éloignés des infos, l’UMP n’existe plus, remplacé par “Les Républicains”, qu’on se le dise ! et justement, La députée des Républicains Annie Genevard démissionne du Conseil supérieur des programmes. “« J’ai le désagréable sentiment d’une tutelle occulte et d’une indépendance de façade » écrit Annie Genevard dans sa lettre de démission adressée à la ministre de l’Education nationale.”

Caroline Brizard fait la lecture du livre du candidat à la Primaire… Profs mieux payés, autonomie... L’école du futur selon Alain Juppé. “Des établissements libres et autonomes, des professeurs mieux traités, et l’accent mis sur le primaire : voilà l’essentiel des propositions du maire de Bordeaux.”

Mara GOYET sur son blog s’amuse : Juppé renonce à la colle Cléopâtre. “C’est un événement sans précédent : un homme politique a choisi de poser avec un bâton de colle UHU en Une du Parisien. Provocation ? Signe de changement des temps, d’évolutions des moeurs ? Connivence commerciale ? Rupture irréparable ? Attachement réactionnaire au papier ? Pédagogie glue contre l’omniprésence Pomme C, Contrôle C ?"

Pour RTL, Éducation nationale : pour les enseignants, Alain Juppé veut "diviser la profession". Et pour Le Point, Éducation : Juppé, la réforme tranquille. "Candidat à la primaire des Républicains, Alain Juppé publie le premier ouvrage d’une série de quatre sur un sujet inhabituel à droite : l’éducation.” “Mais la petite musique de Juppé se fait entendre, notamment vis-à-vis de la gauche. Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy ont vivement critiqué l’action du gouvernement, alors qu’Alain Juppé « ne compte pas revenir sur toutes les réformes du quinquennat précédent au motif qu’elles ont été menées par un gouvernement socialiste ». Une manière pour le candidat de réaffirmer son profil modéré face à l’ex-président, son principal adversaire lors des primaires.”

Mais heureusement, un autre candidat à la primaire se dévoile : Fonctionnaires, chômage, éducation... Les propositions de François Fillon. “Le candidat à la primaire Les Républicains commence à dévoiler son programme en vue de l’élection présidentielle de 2017.” “Après Alain Juppé et ses propositions pour l’Éducation nationale, François Fillon, candidat à la primaire Les Républicains, présente son Manifeste pour la France, dévoilé par Le Point. L’ancien premier ministre y dévoile des mesures concernant l’emploi mais aussi l’éducation nationale et les fonctionnaires.” Et notamment “revaloriser le salaire des professeurs avec cependant une subtilité : le mérite. L’objectif est d’inciter les enseignants du secondaire à prendre en charge deux matières.”


Enseignement supérieur

La sélection à l’université sanctionnée par la justice. “Le système de sélection de fait au sein des masters universitaires menace d’exploser. Le secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur, Thierry Mandon, est sommé par les syndicats étudiants et les présidents d’université, divisés sur la question, de clarifier la situation. De plus en plus de recours sont intentés – et gagnés – par des étudiants ayant réussi leur première année de master mais que leur université refuse d’inscrire en seconde année, celle de la spécialisation et de l’obtention du diplôme.”

Ce qui sans doute explique cela : Le master à la française ne peut plus être « coupé en deux ». “L’article L. 612-6 du code de l’éducation dispose en effet que « l’admission dans les formations du 2e cycle est ouverte à tous les titulaires de diplômes de premier cycle ». Et la possibilité d’y déroger est renvoyée à un décret… qui n’a jamais été pris. De plus, un arrêté ministériel du 22 janvier 2014 confirme l’unicité du cycle de master organisé en quatre. “ “La France a besoin de lancer un signal positif : c’est elle qui assure, depuis début juillet et pour deux ans, le secrétariat du processus de Bologne, qui a lancé en 2002 l’harmonisation européenne de l’enseignement supérieure et réunit désormais pas moins de 41 pays.”

L’autonomie des universités est réussie, mais au prix d’importants sacrifices sur la formation. “Les universités ont accompli leur passage à l’autonomie financière, imposée dans la douleur à partir de 2009, au prix d’importants sacrifices et au détriment de la qualité des formations. C’est ce qu’indique un rapport confidentiel de la Cour des comptes, que Le Monde a pu consulter. Un document qui se lit comme un réquisitoire contre l’autonomie, non pas dans son principe, mais telle qu’elle est mise en œuvre aujourd’hui.”

Educpros nous apprend que Thierry Mandon étoffe son équipe avec des universitaires. “Pascale Laborier, Thomas Clay et Bertrand Monthubert rejoignent l’équipe du secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Thierry Mandon, à l’été 2015.” Et Educpros nous les présente.

Robert A. Lue : “HarvardX n’a pas été conçu pour remplacer notre pédagogie mais pour la transformer”. “Lancé parallèlement à edX en 2012, HarvardX fabrique les outils 2.0 de l’université américaine : Mooc mais pas seulement. Au-delà de la conception, HarvardX se veut un laboratoire de recherches et d’expérimentations sur la pédagogie numérique. Rencontre avec Robert A. Lue, doyen de la faculté, à l’occasion de son passage en France.”


Ailleurs

En Afrique du Sud, l’apprentissage du mandarin se généralise. “Le lancement des cours de mandarin en Afrique du Sud, annoncé par les responsables du ministère de l’éducation, fait partie d’un accord qui se veut ambitieux entre ce pays et la première économie d’Asie. Celui-ci permettra notamment à la Chine de former des centaines de professeurs sud-africains.
Trois nouveaux centres culturels chinois seront également construits en Afrique du Sud. Ces instituts Confucius, véritables bras armés de la culture chinoise à l’étranger, sont déjà près d’un demi-millier implantés à travers le monde. Le premier institut a été ouvert en Corée du Sud en 2004, suivi dès 2005 d’un premier centre africain à Nairobi au Kenya.

Éducation : une nouvelle initiative d’Apple pour réduire la fracture numérique. “La teneur de l’annonce n’est pas connue encore, mais il s’agira de mettre en place un programme éducatif visant à réduire la « fracture numérique » qui frappe l’école publique aux États-Unis. Apple ne ménage pas sa peine pour soutenir les élèves des zones scolaires en difficulté. La Pomme participe en effet au programme ConnectED soutenu par la Maison Blanche, pour lequel le constructeur s’est engagé à hauteur de 100 millions de dollars pour équiper 114 écoles à travers 29 États (lire : Apple donnera 100 millions de dollars d’équipement à ConnectED).

Du bon usage des robots : remplacer les enfants malades en classe. “Le français Nao a désormais sa place sur les bancs d’écoles suisses ou australiennes. Conçu pour être un robot compagnon, il est aussi utilisé pour assurer la « téléprésence » d’enfant absents de la salle de classe.”

Demain ce sera le retour de Mila !
Bernard Desclaux

JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 521 - Croiser des disciplines, partager des savoirs
Coordonné par Francis Blanquart et Céline Walkowiak
avril 2015
Les pratiques communes, croisées, mises en synergie et en résonance, aident-elles les élèves à entrer dans la complexité des savoirs scolaires et dans les différentes cultures à construire à l’école ? Ce dossier montre à travers différentes pratiques de dispositifs comment entrer dans l’interdisciplinarité sans sacrifier aucunement les disciplines.

Tout commence en maternelle
Revue n°517 - decembre 2014

Ils ont entre 2 et 6 ans et ils interpellent la communauté éducative pour qu’elle pense leur école, redéfinisse ses missions, entre épanouissement de l’enfant et apprentissages. Que sait-on aujourd’hui de l’école maternelle ? Quelles sont les attentes ? Qu’y apprend-on et pour quoi ? Avec qui ?