Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > La revue de presse du mardi 7 avril 2015


JPEG - 26.3 ko

La revue de presse du mardi 7 avril 2015

Kenya - Ecoles en choeur - Effectifs en collège - Requins


Encore une revue de presse à plusieurs mains aujourd’hui. L’information selon Émilie Kochrt, Christine Vallin, Geneviève Brassaud et Jean-Marie Olaya.

Massacre du Kenya : frapper l’école, frapper par l’école

Le journal Le Monde nous a montré samedi combien l’école était multiplement touchée, média et objectif, dans l’attentat sauvage. D’abord parce que pour le Kenya croit en son école et en l’éducation, et que c’est une histoire de villages entier : « La peine, incommensurable, se trouve encore renforcée par le fait que le Kenya est un pays tout entier tourné vers l’éducation. Les parents s’y privent de tout pour payer les études de leurs enfants. Le plat national, le sukuma wiki, est aussi l’aliment le moins cher du pays. Ce chou bon marché (qui, du reste, est de la même famille que le kale) est sur toutes les tables le soir. Son nom en swahili signifie : « pousser la semaine » (jusqu’à son terme), indiquant par là qu’en s’en contentant, on a plus de chances d’avoir assez d’argent pour tenir, et même de faire quelques économies, notamment pour envoyer les enfants à école. Parfois, c’est tout un quartier, toute une communauté, qui met ses moyens en commun (lors de harambee, cérémonie de cotisations collectives pour « tirer en avant », littéralement, une action) afin qu’un enfant prometteur soit envoyé à l’université. »

Ensuite, parce qu’une des mains qui l’a perpétré venait de l’intérieur : « C’est une autre provocation sarcastique des djihadistes : avoir laissé le soin à un ex-enseignant ayant rejoint leur rang d’exterminer des étudiants. »

JPEG - 79 ko
Kenya, par Jean-Marie Olaya

Ecoles en choeur

L’opération « L’École en chœur » met à l’honneur les chorales scolaires des écoles et collèges. Les enseignants sont invités à filmer leurs chorales et à partager la vidéo sur une plateforme dédiée. Après une sélection académique puis nationale, les cinq chorales finalistes participeront au concert de « L’École en chœur » organisé à Paris. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la promotion de la pratique musicale et, plus généralement, de l’éducation artistique et culturelle.

Un nouveau calendrier a été fixé pour participer à l’opération : les enseignants ont désormais jusqu’au 11 mai pour publier un extrait vidéo de leur chorale et envoyer leur lettre de candidature au rectorat.

A lire sur le site du ministère de l’Éducation nationale.

Effectifs en collège

Les collèges de petite taille sont plus nombreux dans le secteur privé nous dit La lettre de l’Education, citant une enquête de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP). On constate en effet dans le diagramme joint une nette différence entre les deux. Avec une taille moyenne de 494 élèves, les collèges publics dépassent les collèges privés de plus de 100 élèves. Cependant, deux gros bémols : ces chiffres datent de 2003 et surtout, il s’agit de données brutes sans analyse sur l’impact de la taille de l’établissement sur l’apprentissage des élèves. Il pourrait s’avérer intéressant de croiser ces données avec d’autres données de la DEPP plus récentes (2012) expliquant que « dans le secteur privé, la taille moyenne des divisions est plus élevée que dans le public, sauf dans le second cycle général et technologique ».

On peut aussi revenir sur cet ancien Expresso du Café pédagogique rappelant le risque de fermeture des petites structures et questionnant la réussite des élèves selon la taille des structures. Y était évoqué une étude qui expliquait que « l’avantage donné aux gros collèges n’est qu’apparent. La meilleure réussite scolaire des élèves des grands collèges résulte aussi d’une composition sociale plus favorisée. »

Cela sonne en écho à cet article de RTL évoquant les effectifs par classe l’année prochaine dont le chapeau s’avère percutant « Les effectifs vont augmenter en primaire et au lycée, et diminuer au collège l’année prochaine. C’est encore une information de la DEPP qui à partir de projections précise que quelques 6,816 millions d’enfants fréquenteront une école du premier degré (maternelle et élémentaire) à la rentrée 2015 - soit une hausse de 27 300, et 6,821 millions l’année suivante. L’arrivée au lycée des enfants du boom de l’an 2000 explique largement cette projection.

Le prof de SVT et les requins

A lire sur le site du Café pédagogique, un entretien avec Hervé Kempf, professeur de SVT au lycée de l’Elorn à Landerneau (Finistère), qui « élève des capsules de roussette (petit requin) dans un aquarium d’eau de mer au lycée. Il fait aussi travailler ses classes avec la station biologique de Roscoff et réalise des cultures de cyanobactéries. Des activités qu’il prolonge avec des conférences scientifiques données aux lycéens. »

JPEG - 136.8 ko
Requins et SVT, par Geneviève Brassaud