Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > La revue de presse du jeudi 3 octobre 2013


JPEG - 26.3 ko

La revue de presse du jeudi 3 octobre 2013

Les MOOC et le numérique - Rythmes scolaires - Enseignement supérieur - Divers

La question du numérique et d’une certaine forme de "classe inversée" s’empare de l’enseignement supérieur sous la forme des MOOC, et la France s’y lance officiellement. Et le sujet qui fâche, évité par Ostiane Mathon hier, ne peut l’être complètement aujourd’hui. Quelques interrogations sur la valeur de notre enseignement supérieur... et pour finir quelques "divers" dans lesquels je signale le silence concernant les CIO.

Les MOOC et le numérique

Le thème du jour se centre sur l’info d’hier : Fioraso va annoncer la 1ère plateforme nationale de cours de fac gratuits en ligne.

Cette info est repris dans de nombreux titres liés au numérique, mais également dans la presse nationale, ainsi les Echos : Les universités se lancent dans les cours gratuits en ligne.
Et Libération : Le nouveau Mooc branché des étudiants. "Voilà un plan qui ne se Mooc pas du monde." ironise-t-il !

Et la chronique d’Emmanuel Davidenkoff dans l’Express est intitulée : Education : la révolution numérique est en marche.

Et le Monde insique que l’éducation au numérique est l’objectif 2014 de la CNIL. « La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) veut faire de l’éducation au numérique une "grande cause nationale" en 2014. ». Elle « formule cinq propositions, censées être présentées au premier ministre en novembre prochain. ». Celles-ci sont présentées dans l’article du Monde.


Rythmes scolaires

La polémique évitée hier par ma collègue, se poursuit. Quelques exemples tout de même.
L’Express : Rythmes scolaires : "Nous irons jusqu’au bout" annonce Vincent Peillon.

Et sur une autre page du même journal, on nous propose des réactions d’internautes avec le titre : "Visiblement, l’intérêt des enfants passe après les municipales". « L’UMP, Jean-François Copé en tête, attaque le gouvernement sur le retour à la semaine de 4,5 jours. Une politisation du débat qui divise les internautes du club Conseils de classe. Morceaux choisis.  »

Le Nouvel Observateur : Rythmes scolaires : les maires réclament "la remise à plat du financement".
Et Francetvinfo titre : Rythmes scolaires : Peillon évoque "un temps d’adaptation nécessaire". « Une réunion sur la rentrée et la réforme controversée des rythmes scolaires a été organisée autour de François Hollande, mercredi 2 octobre, dans la foulée du Conseil des ministres à l’Elysée. Si L’Express évoque une "réunion de crise", l’Elysée préfère parler d’une simple "réunion de travail, un peu plus de trois semaines après la rentrée", et dont le principe a été décidé "il y a plusieurs jours". »


Enseignement supérieur

Le Figaro : Palmarès des écoles et universités : la France chute encore. Admirez-le "encore" !
« PALMARES - L’École normale supérieure, 65e après avoir perdu 6 places, est l’institution française la mieux classée dans l’édition 2013 du classement mondial des universités élaboré par le Times Higher Education. »
Nos amis belges sont plus heureux : Cinq universités belges dans le top 200 du « Times Higher Education ».

Cadreexport indique : "Ce que les DRH pensent de l’enseignement supérieur" selon EducPros.


Divers

France Info nous apprend une bonne nouvelle à propos des rythmes : Le rôle de la sieste dans l’apprentissage des jeunes enfants. Aussi...

JPEG - 45 ko
Le dessin de Fabien Crégut

Libération : Réforme de l’apprentissage : des organismes professionnels inquiets.

Et bien sûr, BFMTV reprend le thème de l’apprentissage : solution au chômage des jeunes en Allemagne.

Et la déconstruction des services d’orientation de l’éducation nationale se poursuit dans le silence. Au BO de ce jour vous trouverez la réorganisation pour les académie de Toulouse et de Lille. Voir mon dernier article sur mon blog : La fermeture programmée des CIO du Val d’Oise, et d’ailleurs…, et un plus ancien Un changement à bas bruit : la fermeture des CIO départementaux.
Désolé de clôturer cette revue par un intérêt personnel, mais le silence est trop assourdissant !

Bon demain vous serez avec Lionel Jeanjeau. Je vous souhaite une belle soirée.
Bernard Desclaux