Accueil > L’actualité vue par le CRAP > La permaculture vue par des lycéens


Un TPE vert

La permaculture vue par des lycéens

Bilel Benaouda

18 janvier 2018

Trois lycéens du Havre, Bilel Benaouda, Oscar Keren et Mathieu Roques, ont mené en première un TPE sur la permaculture, jusqu’à en faire un livre. L’un d’entre eux nous présente le projet et ses suites.


Lycéens au sein de l’établissement Saint-Joseph au Havre, nous nous sommes penchés sur le sujet de la permaculture dans le cadre de nos TPE (travaux pratiques encadrés) en classe de première pendant l’année 2016-2017. Nous avons formé un groupe de trois élèves motivés, et surtout curieux vis à vis de ce nouveau mode d’agriculture. Le choix de ce sujet, peu connu du grand public, s’est fait à la suite d’une conférence axée sur le développement durable à laquelle nous avons assisté lors des vacances scolaires. Très intéressés après l’intervention sur la permaculture, nous avons décidé de réaliser notre TPE sur ce sujet.

 

La permaculture est une méthode d’agriculture qui vise à créer un écosystème naturel et indépendant. C’est une éthique de vie basée sur trois piliers : le bien-être de l’Homme, la préservation de la nature et le partage équitable dans la société.

 

Ce type d’agriculture, mêlant science, développement durable et citoyenneté, a été mis en place dans notre lycée à titre expérimental, sur un terrain longtemps laissé au dépourvu. Dans notre emploi du temps, une heure hebdomadaire était accordée aux TPE. Cependant, nous y avons consacré de nombreuses heures sur notre temps extrascolaire. Tout au long de l’année, nous avons eu l’occasion de peaufiner nos connaissances dans ce domaine, en interrogeant des personnes expertes, notamment une figure reconnue de l’écologie en France, Nicolas Hulot, qui n’était alors pas encore ministre.

Nous nous sommes également rendus à la rencontre d’agriculteurs spécialisés dans la permaculture, à la ferme du Bec Hellouin, dans l’Eure, réputée au sein de la communauté de la permaculture. Pour compléter notre approche du sujet, nous avons également rencontré des agriculteurs « classiques » et des membres d’une tribu amérindienne de Colombie, les Kogis, lors du LH Forum organisé par la ville du Havre en septembre 2016. Nous avons présenté notre travail à de nombreux camarades de classe. Aucun d’entre eux ne connaissait la permaculture mais après avoir lu notre travail, ils ont été ravis de découvrir de nouvelles pratiques.

Un travail de groupe

Sur le plan personnel, cela nous a permis de développer notre capacité de travail collectif, puisque nous n’avions jamais réalisé de travaux de ce type lors de notre scolarité. Nous avons pris beaucoup de plaisir à approfondir ce TPE. Nous nous sommes rapidement organisés et, globalement, nous n’avons pas éprouvé de difficultés quant à la répartition des tâches. Ce travail se présente sous forme d’un magazine, dans lequel se trouve un lien qui permet d’orienter le lecteur vers un site web que nous avons réalisé, où l’on peut également trouver une vidéo à 360° faite par nos soins, qui permet au lecteur de visualiser le jardin du lycée en réalité virtuelle.

La pratique de ce type d’agriculture au sein même de notre établissement a permis de découvrir le lycée autrement.

Lycéens au travail dans le jardin du lycée

Ce projet auquel nous avons participé a de multiples objectifs. Tout d’abord, cela donne au lycée une autre facette : nous n’y allions plus uniquement pour travailler, mais aussi pour nous épanouir dans un projet qui nous tenait à cœur. Ensuite, ce projet a permis de créer de nouveaux liens : professeurs et élèves se retrouvaient en dehors du cadre scolaire classique pour travailler main dans la main. Enfin, cela nous sensibilise, nous citoyens en devenir, à l’agriculture durable et au développement durable.

Un livre

Une fois notre TPE terminé, nous voulions continuer à nous engager dans ce projet. Nous avons eu l’idée d’écrire un livre sur notre expérience et son impact sur les futurs citoyens. Par nos propres moyens, nous avons réalisé les démarches pour la publication : trouver un éditeur, un graphiste… Avec le peu de moyens dont nous disposions en tant que lycéens, nous avons trouvé un jeune auto-entrepreneur de la région Havraise, « JB Création », qui a accepté de nous aider bénévolement dans ce projet, intéressé par les valeurs véhiculées par la publication de ce livre.

Nous assurons notre promotion par nous-mêmes mais nous sommes soutenus par le directeur de notre établissement et le directeur des études. Nos enseignants ont acheté des exemplaires et en parlent régulièrement autour d’eux.

Intéressée par notre projet et notre livre, une association en région parisienne nous a contactés afin de conduire cette expérience sur un de leurs terrains. L’aspect à la fois scientifique et social a attiré son attention.

Nous avons eu l’occasion d’offrir récemment un exemplaire au ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot, lors de sa venue aux Assises de la mer au Havre en novembre dernier.

Dédicace du livre par Nicolas Hulot, ministre de l’Ecologie

Nous avons déjà vendu une cinquantaine d’exemplaires du livre depuis sa parution le 29 septembre dernier. Les bénéfices seront versés à une association caritative.

Bilel Benaouda
Élève en classe de terminale


Pour aller plus loin :

Le livre Permaculture dans un lycée est disponible sur commande, dans toutes les librairies de France, ainsi qu’en ligne sur les sites de vente de livres les plus connus, au prix de cinq euros.


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.