Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > La France, terre de lumière, et pourtant…


L’actualité du n° 528

La France, terre de lumière, et pourtant…

Camille Brunel

La France est connue et reconnue mondialement comme le pays des droits de l’homme. Depuis 1989 et la signature de la Convention internationale des droits de l’enfant, elle défend les droits des enfants, dont le droit à recevoir une éducation, valable pour tout enfant sur le territoire français.

Nous sommes à Calais, dans le nord de la France, région bien connue pour son carnaval, ses habitants chaleureux, ses frites, etc. Mais depuis quinze ans, la situation internationale chaotique a entrainé des mouvements de population importants qui se sont encore accentués ces derniers mois. Ces populations fuyant la guerre, un système oppressif, une dictature, la pauvreté sont arrêtées là, face à la Grande-Bretagne qu’elles rêvent de rejoindre. Plusieurs camps de réfugiés se sont mis en place le long de la côte entre Calais et ­Dunkerque, avec entre 4 000 et 8 000 migrants, dont environ 300 enfants.

C’est dans la tristement célèbre jungle de Calais que l’école laïque du Chemin des dunes a vu le jour en aout 2015. Une école au milieu des abris de fortune donne un élan d’espoir à ces milliers de migrants. Cet espoir est né grâce à Zimako Jones, un migrant nigérian qui souhaitait mettre en place un espace non confessionnel où l’ensemble des communautés pourrait vivre ensemble et où l’éducation pourrait se faire en lien avec notre système public. Cet appel, ce cri d’espoir a été entendu par des associations dont Solidarité Laïque, rendant cela possible, puis réel. Un lieu conséquent a donc vu le jour à force de travail et d’une générosité spontanée importante. C’est sans doute ce dernier point qui fait la puissance de cette école hors norme où l’ensemble des communautés se retrouve, échange, rit, vit. Chaque jour, des cours de français, d’anglais mais aussi d’art sont dispensés dans l’espace qui compte une salle de réunion, une salle de cours pour adulte, une salle de cours pour enfants, une infirmerie et une aire de jeux extérieure pour l’éveil des enfants du camp. Difficile de savoir exactement combien d’enfants ou d’adultes se rendent dans les classes, en fonction du temps, des tentatives de passage vers l’Angleterre, etc.

Tout est réfléchi pour que les migrants se sentent en confiance et en sécurité. Un tableau avec la liste et les horaires des cours est disposé à l’entrée. Dix ordinateurs reliés à internet sont à la disposition des adultes. La classe pour enfants est un magnifique petit univers où l’on oublie vite les bâches et autres palettes qui le constituent. Un univers dédié à l’éveil, aux jeux, à la découverte s’ouvre aux petits, pour oublier, le temps d’un cours, ce qu’est leur quotidien. Trente bénévoles réguliers, dont Zimako, font vivre cet espace et des renforts viennent quotidiennement en appui pour offrir le meilleur à ces élèves, pour que leur avenir semble plus doux.

Début février, la préfecture du Pas-de-Calais a ordonné la destruction de la partie sud du camp où se situe l’école. Suite à de nombreuses discussions entre les autorités, les bénévoles et les migrants, la préfecture a décidé fin février de maintenir l’école des Dunes pour l’instant. Cette menace n’atteint en rien la volonté qui est déployée et personne ne laissera une histoire politique entraver l’accès à l’éducation.

Camille Brunel
Professionnelle de l’humanitaire

Sur la librairie

 

Mettre en œuvre les EPI
Les enseignements pratiques interdisciplinaires vont se mettre en place à la rentrée 2016. Dans certains collèges, on anticipe déjà. Dans d’autres, les pratiques interdisciplinaires existent depuis un certain temps. On ne part donc pas de rien et les EPI peuvent s’appuyer sur l’existant.