Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Annonces et communiqués > L’oral !


L’oral !

Rencontre-débats de l’AFEF le samedi 21 mars à Paris

19 février 2020

L’AFEF (Association française pour l’enseignement du français) organise une journée d’étude, avec la présence de Pierre Mathiot et Sylvie Plane, et des exemples de pratiques au collège et au lycée, sur le thème de :

 

L’oral !

 

Le samedi 21 mars 2020 au collège Mallarmé, 29 rue de la Jonquière - Paris XVIIe

 

Programmation 2014-2015 Présentation
« Grand oral » au baccalauréat général, présentation orale du « chef d’œuvre » au baccalauréat professionnel, l’oral entre en force dans les nouveaux programmes de français au lycée et surtout aux épreuves certificatives.

Cette arrivée suscite le débat chez les enseignants : une épreuve orale à l’examen qui ne porte pas sur le contenu du programme de français et peut alors sembler « hors sol », va-t-elle favoriser ceux des élèves qui auraient développé cette compétence au sein de leur milieu familial ? Ou, au contraire, en mettant une épreuve orale à l’examen va-t-on favoriser un enseignement-apprentissage méthodique, développant ainsi chez tous les élèves des savoir-faire sociaux indispensables à l’insertion économique comme à la poursuite d’études ?

Mais sait-on enseigner l’oral dans l’École française ? Certes, depuis longtemps, on met en œuvre des pratiques orales dans les classes au-delà de « l’oral spontané » ou de la « méthode interrogative ». Les Instructions officielles pour l’École primaire, ont déjà souligné l’importance de l’oral : si en 1985, elles étaient centrées sur la perfection de la langue, en 2002, elles mettaient davantage en évidence les lieux d’apprentissage de pratiques langagières spécifiques et nécessaires à la construction des savoirs. Il ne s’agissait cependant pas d’enseigner des genres, comme à l’écrit, mais des usages à des fins disciplinaires, dont l’exemple le plus connu est le « débat philosophique ». Les Instructions officielles de 2015 pour les trois cycles du primaire à la fin du collège font de « comprendre et s’exprimer à l’oral » la première compétence en français, et l’étendent donc jusqu’à la fin du collège.

Qu’en est-il dans la réalité du second degré ? Entre manque de temps, difficulté à évaluer l’oral et peur de ne plus avoir le contrôle sur les élèves, les enseignants se disent désarmés… Et pourtant, on parle beaucoup dans les classes. Mais pour y faire quoi ? Pour échanger avec le professeur et les pairs ? Pour « s’exprimer » ? Pour apprendre ? Ou, trop souvent, pour répondre à l’enseignant dont les questions n’en sont pas vraiment et qui, de toute façon, détient les réponses ! La prise en compte « officielle » de l’oral dans le second degré se différencie nettement des objets et pratiques d’enseignement expérimentés à l’école, et privilégie les « genres de l’oral », la soutenance d’un dossier en histoire des arts au DNB, la soutenance d’un dossier à l’épreuve d’histoire-géographie à l’examen du CAP, le « débat argumenté » de l’ECJS (éducation civique, juridique et sociale) au lycée général et professionnel, jusqu’à cette année.

Mais alors comment enseigner ces genres ? S’agit-il d’ajouter des objets d’apprentissages aux programmes déjà bien lourds des différentes disciplines ? Dans quel temps peuvent-ils être travaillés ? quelle est la place des professeurs de chaque discipline concernée ? Quel peut être le rôle spécifique du professeur de français ?Quelles collaborations peut-on envisager ?

La rencontre-débat tentera de faire le point sur ces questions. Mises au point institutionnelles ou théoriques, analyse de pratiques, débat sur l’apprentissage, permettront de définir quelques pistes pour aider les enseignants à mettre en place des pratiques pertinentes et à faire de l’évaluation un dispositif d’apprentissage.

 

Programmation 2014-2015 Programme
- 9h45-10h : Accueil
- 10h-10h15 : Présentation de la journée
- 10h15-11h15 : Introduction par Pierre Mathiot. Quel projet a sous-tendu le Grand Oral ? Quelles perspectives. Questions.
- 11h30-13h : Présentation d’activités en classe au collège et au lycée
- 14h15-15h45 : Présentation d’activités en classe au collège et au lycée
- 16h-17h : Synthèse par Sylvie Plane, grand témoin de la journée

 

Programmation 2014-2015 Inscription S’inscrire à la journée de Rencontre-débats
- L’inscription est gratuite pour les adhérents 2020 ; il sera demandé 15 € aux non-adhérents.