Accueil > Ressources > Nous avons lu > L’intégration scolaire des enfants à besoins spécifiques. Des intentions aux (...)


L’intégration scolaire des enfants à besoins spécifiques. Des intentions aux actes.

Pierre Bonjour, Michèle Lapeyre, éditions Erès.

12 novembre 2000


Commander cet ouvrage



L’intégration scolaire des enfants et des adolescents handicapés est de tout temps une question controversée au sujet de laquelle s’interrogent Pierre Bonjour et Michèle Lapeyre. Convient-il d’éradiquer la différence, de chercher à gommer la singularité au profit de ce qui apparaît homogène, universel.

Il y a quelques décennies que Pierre Bourdieu a écrit que « l’indifférence aux différences crée la différence ». Symétriquement, et complémentairement il est possible de se demander comment ne pas faire de la différence un culte au risque d’enfermer dans les particularités. L’école, à travers le couple homogénéité-hétérogénéité a en permanence à se confronter à des questions aussi difficiles que la tension entre l’un et le multiple, le même et l’autre, le singulier et le pluriel, l’universel et le particulier.

L’intégration et l’insertion sont au cœur de la question de l’individuation et de la socialisation. Marie-Agnès Hoffmans-Gosset citée par les auteurs rappelle que « si l’autonomisation est le processus interne d’individuation, la socialisation est le processus externe de différenciation. » L’homme n’accède à la conscience de lui-même que par l’expérience sociale.

Dans une première partie, les auteurs recherchent les fondements anthropologiques qui peuvent permettre de répondre à la question : quelle place l’homme fait-il à son différent ? Au nom de quoi intégrer ? Finalement, qu’est-ce que l’homme ?

Ils y répondent à travers quatre assertions. L’homme est un ego en quête d’assise narcissique. L’homme est aussi alter-ego en quête d’échanges et d’acculturation, sujet tourné vers l’extérieur, imprégné du souci de l’autre. L’homme est un homo sapiens en quête de sens. L’homme est un homo faber en quête de maîtrise.

On pourrait certes discuter cette mise à plat de quatre dimensions dont la plus importante, d’où découlent sans doute les autres, est vraisemblablement la question du sens. Mais cette rapide introduction se justifie pour conduire à la question du handicap dont il est montré qu’il est d’abord une construction historique dont les visions ont évolué au fil de l’histoire.

Dans une deuxième partie, sont passés en revue les institutions et les acteurs de l’intégration de manière à observer la façon dont l’égalité se trouve ou non référée à des réseaux complexes, à des partenaires multiples, à des relais incessants, conduisant à faire de la rencontre parents-enseignants, « une rencontre nécessaire, difficile et souhaitée » afin d’accueillir, d’informer, d’associer, de soutenir.

La troisième partie plus opérationnelle souhaite unir plus fortement le « faire » qui la caractérise au « dire » qui l’a précédée. On y trouvera des outils pour agir dans le droit fil des quatre assertions de la première partie.

Un livre utile, un livre nécessaire pour quiconque s’intéresse aux enfants « pas tout à fait comme les autres » qui nous aident à réfléchir davantage encore aux autres.

Michel Develay


Commander cet ouvrage