Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Annonces et communiqués > L’imagination de l’enfant, levier ou obstacle aux apprentissages fondamentaux (...)


L’imagination de l’enfant, levier ou obstacle aux apprentissages fondamentaux ?

Forum Retz - Le Monde de l’Education - le 7 mars 2007


À l’école, l’imagination semble avoir deux faces.
Côté pile, on reconnaît une qualité à encourager chez l’enfant, une faculté qu’il faut stimuler pour favoriser l’épanouissement créatif. C’est l’éloge de l’imaginaire comme ressort de motivation, souvent associé au plaisir de la découverte et à la
création artistique.
Côté face, on déplore une tendance enfantine à fuir la rigueur implacable du raisonnement logique, une échappatoire facile devant l’effort d’attention ou de mémorisation qui est
nécessaire à l’acquisition des savoirs et savoir-faire. C’est la condamnation de l’imaginaire comme refuge qui freinerait l’essor des apprentissages.
Omniprésente à l’école maternelle, l’imagination semble mise en retrait à l’école élémentaire. Qu’en est-il au juste ? Dans leurs pratiques pédagogiques, les professeurs des écoles l’utilisent-ils comme un levier ou la considèrent-ils comme un obstacle ? Sur ce sujet, est-ce que les recherches récentes sur le développement cognitif et affectif des enfants permettent d’y voir clair ?
À cet égard, Paul L. Harris apporte une contribution majeure : il montre que les apprentissages fondamentaux sollicitent le travail de l’imagination aussi bien dans l’acquisition du raisonnement que dans le jugement moral. En classe, les enfants font constamment appel à leur imagination pour visualiser, abstraire, comprendre..., bref pour apprendre. Et ils continueront de le faire durant toute leur vie adulte.

Invité d’honneur : Paul L. Harris

PROGRAMME

- 9h - 10h : Conférence de l’invité d’honneur Paul L. Harris , Université de Harvard.
Le travail de l’imagination chez l’enfant
- 10h30-11h10 : Conférence d’Agnès Florin, Université de Nantes.
Maternelle : imagination et apprentissage
- 11h10-11h50 : Conférence de Rémi Brissiaud, IUFM de Cergy-Pontoise.
Mathématiques : pas d’apprentissage sans abstraction, pas d’abstraction sans imagination
- 11h50 -12h30 : Conférence de Roland Goigoux, IUFM de Clermont-Ferrand.
Lecture : imaginer pour comprendre
- 12h30-13h00 : Débat général animé par Brigitte Perucca, rédactrice en chef du Monde de l’Education.

Le 7 mars 2007, de 9h à 13h
Maison de la Mutualité, Paris

Contact : Isabelle Devauchelle : idevauchelle@editions-retz.com
01 72 36 48 66

www.editions-retz.com