Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’idéal, la lucidité... et le poids du réel


L’idéal, la lucidité... et le poids du réel

Retour sur les Rencontres 2006 du CRAP-Cahiers pédagogiques

31 août 2006

C’est autour de ces grands thèmes que se sont déroulées fin aout les Rencontres annuelles du CRAP-Cahiers pédagogiques dans le superbe cadre du village de Saint-Sernin sur Rance, là où fut découvert jadis le fameux « enfant sauvage » du docteur Itard, un cas cher aux pédagogues...

C’est à travers des ateliers, souvent très pratiques ou au cœur des pratiques quotidiennes que la réflexion s’est déroulée et incarnée. Quoi de plus concret par exemple que de parler de gérer l’hétérogénéité des classes ou d’essayer de conjuguer sanction et éducation !Même si place était faite à des conférences de chercheurs (Roger Monjo et Patricia Vallet qui nous ont apporté des éclairages historique pour l’un, psychanalytique pour l’autre), l’essentiel était dans les échanges, la construction d’outils, l’expérience vécue de situations, l’analyse de pratiques. Avec de façon récurrente les mêmes questions : comment faire avec le réel, comment ne pas faire se briser nos idéaux « dans les eaux glacées du calcul égoïste » comme disait le vieux Karl ? Comment être lucide sans être désabusé ? Comment croire dans les pouvoirs de la pédagogie sans les surestimer ? Bien évidemment, cela implique de raisonner autrement que de façon binaire. Pas facile par les temps qui courent.

Pari tenu par les « ateliers thématiques ». Dans l’un d’eux, on s’est demandé comment travailler en équipe, dans un autre comment concilier exigences communes et excellence pour tous, dans un autre encore comment former professionnellement des enseignants (en n’oubliant pas la dimension éthique et la déontologie).

Des temps d’initiatives ont aussi permis de débattre sur la « note de vie scolaire » (comment limiter les dégâts d’une bien mauvaise mesure ?), sur l’absentéisme ou sur le travail de groupes, ou de voir un aussi délicieux film que L’école buissonnière (Jean-Paul Le Chanois) qui retrace les débuts de Freinet sous la forme d’une fiction.

Une semaine où peuvent se côtoyer enseignants expérimentés, formateurs ou universitaires et plus jeunes collègues, où chacun est, à un moment donné de chaque journée, un simple participant « de base », même quand il anime par ailleurs un atelier. Où on n’oublie pas les ouvertures qui donnent aussi des idées pour la pratique en classe : atelier clown, atelier théâtre (jeux dramatiques classiques et grands auteurs, de Proust à Stendhal), flâneries naturalistes et découverte du pays. Et même une soirée « suites de Bach » grâce au violoncelle d’une participante.

Un journal quotidien constituait un puissant lien entre les participants, lien qui savait aussi donner sa part à l’humour, y compris envers nous-mêmes, ce qui est essentiel. On aura quelques échos de textes écrits à cette occasion dans la rubrique « Et chez toi » des Cahiers pédagogiques.

Des Rencontres qui ressourcent, qui dynamisent pour la rentrée. Qui font même dire à certains : « maintenant, j’ai hâte de faire ma rentrée ». Ah, ces pédagos...


PS : Le lundi 28 août, France 2 a présenté dans le JT de 20 heures un reportage sur une jeune enseignante de maths, Esther Fortin, à la veille de la rentrée en région parisienne. Il fallait un grand sens de l’observation pour percevoir le logo du CRAP-Cahiers pédagogiques sur une affiche de son bureau, à côté des manuels et de la documentation personnelle. Esther, en effet, venait juste de participer à la Rencontre et nous avions communiqué ses coordonnées à France 2, suite à leur demande de les mettre en contact avec un « jeune prof qui réfléchit » juste avant la rentrée. Esther, qui participait à ses premières rencontres, a, bien entendu, parlé de cette expérience avec les journalistes, qui, malheureusement, n’ont pas retenu au montage la mention des Rencontres. On peut quand même regretter ce « petit oubli » : pendant la poignée de minutes du reportage, aucune allusion au fait qu’une jeune enseignante, pour mieux se préparer à la rentrée, venait à une formation-échanges organisée par un mouvement pédagogique, ce qui est une bonne manière à la fois de trouver de l’énergie et de se poser des questions. Ce sera pour la prochaine fois ?


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.