Accueil > Ressources > Nous avons lu > L’enseignant, un passeur culturel


Recension parue dans le N° 375 de juin 1999

L’enseignant, un passeur culturel

Jean-Michel Zakhartchouk, ESF éditeur, 1999, collection Pratiques et enjeux pédagogiques

14 juin 1999


Commander cet ouvrage



Avant même d’ouvrir le livre, on en connaît deux choses. La collection de poche, dirigée par Michel Develay, qui a déjà plus de vingt titres à son catalogue, et l’auteur, professeur de français, rédacteur en chef de la revue Les Cahiers pédagogiques. Deux indications pour orienter une lecture vivement soutenue par l’argumentaire de l’introduction : le livre est né d’une double irritation, confie l’auteur, contre le " culte sans cesse ressassé de la culture disparue, accompagnée de cris de vengeance contre ceux qui l’ont tuée " et contre ceux qui affirment " la culture, cela n’existe pas. Les jeunes devant leurs jeux vidéo, en savent peut-être plus que nous, ils bâtissent une autre culture ".

La première partie de l’ouvrage est une sorte d’inventaire. On y réfléchit sur les sens du terme culture, sur sa dimension universelle qui ne saurait se limiter à l’art (pas de culture sans sciences et sans histoire), mais aussi sur son inscription sociologique, ce qui autorise Jean-Michel Zakhartchouk à affronter les rapports de la culture et du culturel.

La deuxième partie du livre s’intitule " La culture, oui, mais comment ? ". Pour l’auteur qui se revendique pédagogue, il s’agit bien de savoir écouter les élèves pour, avant même d’apporter des réponses, organiser les questions que posent les jeunes et celles qu’ils se posent. C’est le lent travail d’une construction personnelle, refusant une culture altière et l’illusoire continuité entre univers familier et univers culturel, qui devient l’objectif de l’enseignant. Et l’expérience de Jean-Michel Zakhartchouk, accrue de toute celle des Cahiers, est là pour témoigner à travers de nombreux exemples qu’il est possible de " faire vivre la culture dans la classe ", de " favoriser la création ". Voici la nouvelle tâche de l’enseignant, être un " passeur culturel ", ce qui ne saurait être inné, mais requiert un apprentissage, et requiert donc les ressources de la pédagogie.

Les lecteurs des Cahiers pédagogiques trouveront dans cet ouvrage une illustration de leur engagement : tenir avec rigueur et compétences les deux bouts de la chaîne : être intéressé réellement par les élèves, être " go between " d’une culture séculaire qui produit dans tous les domaines de la pensée et de la création, des chefs-d’uvre. Aussi éloigné de l’amuseur de foire que de l’éternel pleureur, Jean-Michel Zakhartchouk propose aux enseignants une exigence de travail pour contribuer à une société démocratique en devenir.

On se plaît à imaginer que le livre devienne un brûlot au ventre des conservateurs en tous genres.

Jacky Beillerot


Commander cet ouvrage