Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’élève est une personne


Points de vue d’experts sur la personnalisation des apprentissages

L’élève est une personne

Christian Watthez

6 mars 2017

On écrit beaucoup, quand on est enseignant : des écrits pour soi, des documents de travail et des notes destinés aux élèves, des écrits pour communiquer avec les collègues ou les parents, etc. Mais on écrit rarement « sur » ses propres pratiques.


Écrire à propos de ce que l’on fait dans sa classe, c’est prendre le chemin d’une pratique réflexive. Parce qu’écrire, c’est un bon moyen de prendre du recul, de mieux se réapproprier les choix posés au quotidien face aux élèves. C’est aussi ce qui permet de partager ce que l’on fait, à distance, avec d’autres enseignants et, ce faisant, de développer une communauté d’apprentissage professionnelle. C’est sur ce double constat que se développe, depuis quelques années, une démarche de formation basée sur l’écriture des pratiques pédagogiques : le chantier d’écriture réflexive. Proposée par le Centre d’Etudes Supérieures Pédagogiques du Hainaut, cette démarche de formation s’adresse à des enseignants de l’école maternelle et primaire engagés dans un processus de développement professionnel.

Chaque année, le chantier d’écriture réflexive se construit au départ d’une problématique différente, retenue parce qu’elle fait écho aux préoccupations des enseignants. Ainsi, après avoir abordé la question du «  temps pour apprendre  » l’année dernière, c’est la personnalisation des apprentissages qui constitue cette fois le cœur du dispositif réflexif. La première étape de celui-ci consiste à amener les participants à questionner leurs pratiques pédagogiques en regard de la thématique retenue. Il en ressort une dizaine de questions, significatives pour chacun, qui constituent autant de lignes de recherche et de réflexion.

Ces questions, nous les avons adressées à un panel d’experts qui ont accepté d’y répondre, chacun avec ses propres nuances et son regard personnel. Les réponses ouvrent un éventail de points de vue très riche, à la fois convergents tout en étant différents. Nourris de ces avis d’experts ainsi que des échanges qu’ils ont suscités, les enseignants sont souvent confortés dans leurs propres intuitions, qu’ils n’avaient au départ pas toujours les mots pour les exprimer.

Chacun est ensuite invité à mettre en œuvre un outil (une pratique pédagogique, un dispositif, un matériel) dans sa propre classe et à en produire un écrit personnel, qui sera relu et travaillé en groupes, selon une démarche de partage coopératif. Tous les documents (outils d’enseignants et documents de réflexion) seront alors mis en ligne, accessibles à toute personne intéressée via le site www.partagerdespratiques.be.

«  L’élève est une personne  » est donc la thématique explorée cette année. Elle s’inscrit naturellement dans la suite des thématiques ayant fait l’objet des deux chantiers d’écriture précédents : «  Apprendre le métier d’élève  » et «  (P)rendre le temps d’apprendre  ». En effet, s’il est important d’expliciter les attentes de l’école pour aider l’enfant à entrer dans son métier d’élève, chacun peut – doit pouvoir – l’habiter à sa façon, comme le métier d’enseignant, d’ailleurs ! Et pour cela, il s’avère essentiel de penser le temps de la classe autrement, en offrant des moments de temps personnel en marge des temps collectifs.

Cette prise en compte de la dimension personnelle du métier d’élève est cependant très peu présente dans les classes, du moins en Belgique francophone. C’était donc un beau défi à relever. Pour tenter d’y parvenir, nous avons pu compter sur la contribution de neuf experts qui ont accepté de répondre à nos questions (Sylvain Connac, Claire Héber-Suffrin, Eveline Charmeux, Jean-Michel Zakhartchouk, Maëliss Rousseau, Stéphanie Fontdecaba, François Le Ménahèze, Bruce Demaugé-Bost et Yves Khordoc). Leur expertise permettra de guider les choix et d’étayer les changements que chaque enseignant décidera d’apporter au quotidien de ses élèves.

Ce sont ces questions et ces éléments de réponses que vous trouverez dans le document ci-dessous.

PDF - 3.1 Mo

Christian Watthez
Maître-Assistant au département pédagogique de la HELHa (Haute école Louvain en Hainaut), à Leuze-en-Hainaut


A lire également :
Prendre le temps d’apprendre Par Christian Watthez

Sur la librairie

 

Enseigner, former : écrire
On n’y consacre guère d’attention. On se laisse bien souvent gagner par les facilités des formules toutes faites, ou encore le jargon du langage administratif. Regardons alors de plus près nos pratiques d’écriture et tentons d’en faire des opportunités de développement professionnel.


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.