Accueil > Ressources > Nous avons lu > L’école et les parents. La grande explication


L’école et les parents. La grande explication

Philippe Meirieu, Plon, 2000

12 novembre 2000


Commander cet ouvrage



Un livre de rentrée qui s’adresse aux parents qui doivent, si l’on en juge de la fréquence des ouvrages qui leur sont destinés, se sentir parfois submergés par la quantité d’écrits qui leur sont destinés. Aussi pour leur donner la parole, Philippe Meirieu propose « d’ouvrir un vrai débat national sur l’école ». La proposition est généreuse, il resterait à l’actualiser. Se posent en effet la question de la forme et de l’usage que l’on souhaite faire des conclusions d’une telle explication. Comment aller au-delà de généreuses intentions, comment ni exclure, ni survaloriser les enseignants et leurs représentations, comment articuler débat sur la place publique et débat au parlement, etc. En d’autres temps, Jacques Chirac avait souhaité une telle entreprise sous la forme même d’un référendum que le ministre Bayrou avait refusé. Claude Allègre dans son dernier ouvrage écrit aussi qu’il s’est rallié à l’idée d’un tel débat national.

Pour alimenter la grande explication, Philippe Meirieu propose dans une première partie des éléments pour « un nouveau pacte éducatif » ordonné autour de trois principes :
- L’école doit être publique ; la filiation revient à la famille, la transmission des savoirs à l’école par une pédagogie de la vérité et du sens.
- L’école doit être un service public, réclamant une obligation de moyens et de résultats, en développant des contrats d’établissement et non seulement des projets d’établissement, en mettant en œuvre une pédagogie du recours.
- L’école est une institution dont la définition des missions et des moyens doit être du ressort de la représentation nationale.

Dans une deuxième partie, il est question des enjeux de l’école aujourd’hui. Une troisième partie aborde la question de l’apprendre ; une quatrième est attentive à un agir ensemble dans l’école et une dernière partie traite de projets et d’utopies. On trouvera parmi les nombreux contributeurs de cet ouvrage collectif (même si cet aspect collectif n’apparaît pas en couverture, pour raisons éditoriales) aussi bien nos amis B. Defrance, C. Delannoy ou J.-M. Zakhartchouk que F. Dubet, A. Jacquard ou D. Hameline...

Un ouvrage utile pour alimenter une réflexion, les courts textes des parties deux à cinq, constituant parfois une très riche contribution aux éléments du débat installé dans la première partie.

Michel Develay


Commander cet ouvrage