Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Annonces et communiqués > L’autonomie des établissements du second degré et de l’enseignement (...)


L’autonomie des établissements du second degré et de l’enseignement supérieur

Colloque organisé par l’Iréa les 13 et 14 novembre à l’Hôtel de ville de Paris


Depuis la loi d’orientation de 1989, le socle juridique de l’autonomie des établissements du second degré existe.
En théorie cette autonomie est même vaste. Pour autant, qu’en-est-il ? Peut-on dire que cette autonomie fonctionne ? On le sait, pour beaucoup, cette autonomie fait peur ; les craintes du non respect de l’égalité républicaine de l’ Education nationale sont parfois/souvent mises en avant.

Dans l’enseignement supérieur, -et on l’a vu ces derniers mois- l’autonomie des universités est un sujet brûlant, tant chez les enseignants que chez les étudiants.
Bref, le thème de l’autonomie ne laisse pas indifférent et il sera de fait de plus en plus d’actualité.
C’est pour contribuer à la réflexion et aussi à la clarté que l’Institut de Recherche du Sgen-CFDT (Iréa) organise, les 13 et 14 novembre, à l’auditorium de l’Hôtel de ville de Paris, un colloque sur l’autonomie des établissements du second degré et de l’enseignement supérieur .
Dans le cadre de six tables rondes, une vingtaine d’experts, chercheurs, universitaires praticiens…, viendront, après un rappel historique de l’autonomie, sur un certain nombre de questions :
- Quelles sont aujourd’hui les réalités de l’autonomie ?
- L’autonomie entraîne-t-elle la concurrence ? La coopération ? Améliore-t-elle la démocratie ? Quelles propositions aujourd’hui ?

Parmi les intervenants : Jean-Louis Derouet, Christian Forestier, Michèle Amiel, Françoise Clerc, Bernard Toulemonde, etc.

Pour connaître le programme : www.irea-sgen-cfdt.fr

L’inscription au colloque est obligatoire (bulletin sur le site).