Accueil > Ressources > Nous avons lu > L’École peut-elle être juste et efficace ?


Recension parue dans le N° 392 de mars 2001

L’École peut-elle être juste et efficace ?

Marcel Crahay. De Boeck université, 2000.

12 mars 2001


Commander cet ouvrage



Comme l’écrit l’auteur, l’objectif de l’ouvrage est ambitieux : « rassembler le maximum de données empiriques permettant de concevoir un enseignement à la fois juste et plus efficace ».

S’intéresser à la justice scolaire, c’est pour l’auteur développer simultanément une éducation de masse et une formation des élites, c’est s’inclure dans une idéologie de l’égalité des chances.

Dans une première partie, Marcel Crahay pose la question de la nature de la justice pour l’école de base. Il revient sur les trois formes principales que revêt l’idéal de justice à l’école : l’égalité des chances, l’égalité de traitement et l’égalité des acquis et il interroge la posture de l’égalité dans la différence, rappelant avec Jean-Jacques Rousseau que l’inégalité des hommes est d’abord l’oeuvre des hommes eux-mêmes.

Dans une deuxième partie, relative à la confrontation « École et les classes sociales », l’auteur se questionne, statistiques à l’appui, pour savoir : si l’école est impuissante face à l’héritage social, si les redoublements ont un effet et lequel, si la sectorisation ou à l’inverse le choix sans limitation de l’école ont un rôle et lequel.

Dans les deux parties suivantes, il est question du rôle de l’école pour réduire les inégalités de réussite, et pour offrir à tous les élèves les mêmes occasions d’apprendre.

« Temps d’enseignement et apprentissage des élèves » renvoie à une approche microsociologique des situations de classe. « Comment gérer l’hétérogénéité des élèves ? » discute les effets de l’individualisation des apprentissages et revient sur l’organisation des groupes d’élèves et ses effets.

Les deux derniers chapitres abordent successivement la pédagogie de maîtrise et en montrent l’efficacité, et de la coopération et de l’apprentissage.

En conclusion, cinq pistes sont proposées pour une école juste et efficace.
- L’illusion de l’égalité des chances a vécu ; il convient de mettre en place une école corrective afin de substituer au « à chacun selon ses capacités » le « à chacun selon ses besoins ».
- Les facteurs de discrimination négative doivent être réduits et notamment le redoublement n’a aucune justification.
- L’action des enseignants peut être régulée par un dispositif de pilotage ciblé sur les compétences essentielles.
- Les conditions d’apprentissage des élèves doivent être organisées scrupuleusement.
- Enfin il est proposé de transformer les écoles en communautés d’apprenants.

Un livre qui permet de discuter d’options en matière d’école à partir de données quantitatives, échappant ainsi à la stérilité du tout idéologique. Un livre utile donc, mais davantage encore, un ouvrage de fond qui a su réunir fort avantageusement, en un seul volume, des données éparses.

Michel Develay


Commander cet ouvrage