Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’Algérie à l’école, l’école en Algérie


Exposition

L’Algérie à l’école, l’école en Algérie

La rédaction

5 mars 2018

Jusqu’au 2 avril 2018, se tient à Rouen, au Musée national de l’éducation (Munaé), une très riche exposition sur « l’Algérie à l’école, l’école en Algérie, de 1830 à nos jours ». Il sera ensuite possible aux collèges et lycées de réserver gratuitement l’exposition itinérante (transport à la charge de l’établissement emprunteur), qui pourrait même aller jusqu’en Algérie.


Jean-Robert Henry, directeur de recherche honoraire au CNRS, laboratoire IREMAM, à Aix en Provence, est commissaire scientifique de l’exposition avec Florence Hudowicz, conservatrice au musée Fabre de Montpellier, et Bertrand Lecureur, chargé de conservation et de recherche au Munaé. Il présente ainsi le projet : « Avec l’aide de la directrice du MUNAE et de son équipe, en nous appuyant sur de très bons scénographes, nous nous sommes attachés à montrer la complexité et les contradictions du système scolaire algérien à l’époque coloniale et à évoquer les prolongements actuels de cette histoire sur le débat scolaire en France et en Algérie. C’est notamment l’objet du catalogue, auquel ont participé plusieurs collègues algériens et français. Un objectif des organisateurs est en effet que l’exposition puisse être visible des deux côtés de la Méditerranée. »

Collège de Mostaganem (Algérie), classe enfantine, 1913.

Cette exposition s’appuie sur des analyses d’experts français et algériens, et sur les témoignages d’anciens élèves et enseignants des deux pays (personnalités connues ou anonymes).

Diverses mémoires

Sur son site, le musée rappelle que « la question de l’école a été au cœur des rapports entre l’Algérie et la France à l’époque coloniale. Aujourd’hui, elle reste un enjeu important des rapports entre les deux sociétés, jusque dans leur imbrication par l’immigration. D’où l’intérêt de revenir sur cette histoire scolaire pour tenter d’inscrire dans un cadre référentiel commun les diverses mémoires générées par les relations franco-algériennes. »

L’exposition présente des œuvres d’art, des documents originaux et des témoignages filmés inédits, dans un parcours organisé en cinq thématiques :

  • Résistances et survivances de l’enseignement traditionnel
  • L’Algérie à l’école de la IIIe République
  • L’Algérie racontée aux petits Français
  • Des réformes trop tardives
  • Après l’Indépendance

Au départ, l’exposition « avait été conçue dans le cadre du Musée sur l’histoire de la France et de l’Algérie de Montpellier, dont le projet a été abandonné en 2014 par le nouveau maire de Montpellier, à quelques mois de l’ouverture ». C’est alors que le Munaé, soutenu par le réseau Canopé, a décidé de l’accueillir et de la réaliser à Rouen.

La rédaction


Pour en savoir plus :

La présentation de l’exposition sur le site du Munaé, avec un dossier pédagogique

Web-documentaire L’Algérie et son école, les mémoires en question

L’émission « Rue des écoles » sur France Culture du 28 mai a été consacrée à cette exposition.