Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Éditorial > Investiture


Investiture


En ce jour d’investiture de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis, ayons une pensée pour son programme en matière d’éducation. En voici les grandes lignes : augmentation des financements y compris pour la recherche pédagogique, accroissement des effectifs enseignants, évaluations centrées sur les compétences, accès à l’éducation pour les enfants en âge préscolaire ou prévention du décrochage. Ces intentions sont bien éloignées de la politique menée de ce côté-ci de l’Atlantique, laquelle oscille entre recul et gesticulations sur la réforme du lycée et autoritarisme sur des évaluations CM2 inadaptées. Cela conduit contradictoirement à la démobilisation des enseignants et à leur exaspération. On vient d’assister en même temps à une journée du 17 janvier décevante et à la fronde des enseignants de l’école élémentaire, faite d’initiatives multiples pour aménager ou refuser les évaluations organisées cette semaine. Si l’objectif est de lézarder le front syndical, la conséquence en est une forme de désobéissance sur le terrain. Il est de la responsabilité des syndicats et des associations ou mouvements pédagogiques de trouver les termes communs pour continuer à résister et à proposer, pour multiplier les initiatives et donner des perspectives. C’est dans ce sens que le CRAP-Cahiers pédagogiques participe au groupe « Ambition-lycées » qui vient de faire connaître ses premières propositions pour le lycée, sans attendre un Richard Descoings en Monsieur Loyal. C’est pourquoi nous organisons le 21 mars prochain nos secondes « Assises de la pédagogie » dont le thème sera Changer l’école, avec les enseignants. C’est enfin la raison pour laquelle nous appelons à participer à la journée du 29 janvier et souhaitons qu’elle soit un succès.

François Malliet, le 20 janvier 2009