Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Annonces et communiqués > Interroger la notion de francophonie : quelques repères pour une prise en (...)


Interroger la notion de francophonie : quelques repères pour une prise en charge réaliste des élèves nouvellement arrivés d’Afrique francophone

Le Casnav, l’Afpip et l’Afef organisent une conférence le 30 avril à Paris

24 avril 2014

Le centre académique pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs de Paris (CASNAV)

L’Alliance française de Paris-Ile-de-France (AFPIF)
et
L’Association française des enseignants de français
de la maternelle à l’université (AFEF)

organisent une conférence :

Interroger la notion de francophonie

Quelques repères pour une prise en charge réaliste des élèves nouvellement arrivés d’Afrique francophone

 

Le mercredi 30 avril 2014 de 14h à 16h à l’auditorium de l’Alliance française - 101, Bd Raspail Paris VIe
M° Notre-Dame des Champs

 

Programmation 2014-2015 Avec Claudine Nicolas, professeure des écoles, formatrice premier degré
au Casnav de Paris, docteure en sciences de l’éducation (Paris V).

« Parmi les élèves allophones nouveaux arrivants (EANA), ceux arrivant d’Afrique francophone occupent une place particulière.
A cause de l’histoire coloniale de la France.
A cause des conditions d’immigration de ces populations.
A cause du choix de la langue française comme langue d’enseignement dans ces pays.
A cause de la place que ces régions occupent dans l’organisation officielle de la Francophonie.
Etre francophones pour ces élèves, qu’est-ce que cela signifie ?
Car, si étymologiquement, on sait que cela veut dire « qui parle français », quel est leur niveau réel de maîtrise de la langue française quand ils arrivent en France, après avoir été scolarisés dans leur pays d’origine ?
A partir de quel seuil de compétences linguistiques un locuteur peut être réputé francophone ?
Est-ce qu’on peut qualifier l’ensemble des peuples utilisant le français comme langue maternelle, officielle, seconde, de communication, de francophone ?
La notion politique de francophonie ne se confond-elle pas ici avec la notion linguistique ?
Pour l’enseignant qui accueille ces EANA, que doit-il savoir de leur scolarisation antérieure en Afrique francophone ?
Des modes d’enseignement ? Des contenus des programmes ? Des pratiques pédagogiques mises en œuvre ?
A quelles difficultés font face ces élèves dans leur apprentissage du français ici en France ?
Comment y remédier ?
A la notion d’universalité (être francophone), ne faut-il pas faire succéder la notion de diversité linguistique et culturelle au sein d’un espace pluriel, l’espace francophone, dans lequel le français est en contact avec d’autres langues et d’autres cultures ? »

Programmation 2014-2015 Accès libre

Programmation 2014-2015 Télécharger une invitation