Accueil > Ressources > Nous avons lu > Internet : l’école buissonnière


Recension parue dans le N° 370 de janvier 1999

Internet : l’école buissonnière

Béatrice Poinssac, Magnard Vuibert Multimédia, 1998, 126 p

18 janvier 1999

L’ouvrage de Béatrice Poinssac, maître de conférences à l’Institut IMAC de l’Université Paris II, traite des problèmes liés à l’intégration sociale et culturelle d’Internet dans la pédagogie. Ce livre défini par l’auteur comme "un essai sur la rencontre des "écoliers" de tous niveaux avec le réseau planétaire" (p. 11) propose une synthèse des changements provoqués par l’arrivée d’Internet dans notre civilisation du XXe siècle.

L’auteur décrit les premiers effets produits par Internet sur les usagers. Ainsi, l’accès permanent à une quantité croissante d’information donne certes une liberté vertigineuse, mais aussi le risque de se perdre. La question de l’apprentissage et de la construction du savoir se doit alors d’être posée en insistant sur la formation au raisonnement critique lors de la quête d’information.

L’intégration d’Internet en France est illustrée par un inventaire des usages des technologies. L’évolution de la culture de l’écran, l’introduction de l’informatique à l’école et dans les familles, l’intégration d’Internet à l’école par les disciples de Freinet, participent ainsi à la constitution d’un milieu d’accueil favorable au développement d’Internet. En parallèle, l’utilisation d’Internet suscite l’émergence de nouveaux métiers ("ingénieur de la connaissance", "webmestre", "cyberthécaire"), ainsi que la modification de métiers traditionnels, l’enseignant devenant alors " compagnon d’internautes ". Une nouvelle écologie des contenus à transmettre s’élabore. L’auteur insiste sur l’importance de la formation à la culture Internet et à la "netiquette", de la maîtrise des outils de navigation et des moteurs de recherche. L’interdisciplinarité s’affirme comme indispensable. L’apprentissage d’une analyse objective des documents s’impose. La connaissance des contraintes juridiques relatives à la communication des œuvres sur le réseau est nécessaire. En revanche, la question des mécanismes d’assimilation de l’information transmise par Internet apparaît loin d’être résolue. En abordant divers changements induits par Internet dans l’éducation, cet ouvrage résolument tourné vers le XXIe siècle souligne la nécessité de la formation et de la recherche sur l’utilisation Internet et ses conséquences.

Stéphanie Mathey