Accueil > Ressources > Nous avons lu > Grammaire française de l’intégration- Jeux de langage et mythologie


Recension parue dans le N° 407 d’octobre 2002

Grammaire française de l’intégration- Jeux de langage et mythologie

Alain Pierrot, éditions Fabert, 2002.

6 octobre 2002


Commander cet ouvrage



Le mot « intégration » est, on le sait, un concept bien flou, qui a connu pourtant un grand succès, y compris dans nos colonnes. Chercheur et philosophe, Alain Pierrot tente d’analyser tous les jeux de langage qui se développent autour de cette notion, d’où le titre qui se réfère notamment à Wittgenstein (l’importance des mots et de leur agencement, la difficulté de saisir tout ce qui se cache sous les mots et à s’entendre vraiment).

Le projet est salutaire. Le lecteur apprend beaucoup lorsque l’auteur se place sur le plan historique. A. Pierrot démonte le mythe de la « pureté ethnique », y compris sous ses formes plus « présentables » que le racisme traditionnel. Il étudie en particulier avec finesse l’histoire de l’immigration en France, puis la question des langues d’origine. Mais dans la seconde moitié du livre, le propos devient surtout philosophique, et on ne voit plus tellement les conséquences de ce qui est avancé sur le plan institutionnel et pédagogique. Quelles positions l’auteur défend-il vraiment ? Comment se situe-t-il par exemple sur la question de l’enseignement des langues d’origine ? Et dans le débat, souvent mal posé, entre défenseurs de l’universalisme et du « communautarisme » ? Peut-être l’ambition de l’ouvrage est-elle davantage de bien poser les questions, d’interpeller les acteurs qui s’affrontent parfois rudement sur le sujet. On aurait cependant aimé plus d’éclairage concret et on reste un peu sur sa faim. Reste que tout le début du livre justifie sa lecture, car bien des idées reçues en prennent pour leur grade...

Jean-Michel Zakhartchouk


Commander cet ouvrage