Accueil > Ressources > Nous avons lu > Feu le principal


Feu le principal

Boris Séguin et Frédéric Teillard, Stock

12 décembre 2000


Commander cet ouvrage



Les auteurs enseignent en ZEP et connaissent bien leur sujet. Imaginez qu’un beau matin on découvre le cadavre d’un principal d’un collège de banlieue particulièrement « gratiné » au nom de... Claude-François, et nous voilà lancés dans une sorte de polar pédagogico-sociologique où « chacun reconnaîtra les siens ». Pas tendres pour leurs collègues nos deux compères ? Ni pour certaines autorités académiques ou ministérielles non plus ? La charge envers les travers de bien d’entre nous est souvent plaisante, parfois jubilatoire, même si on peut la trouver injuste. Oui, mais qui, au juste, raconte ? Quel est le statut de l’énonciation dans ce texte comme ne dirait pas le prof de français rétif aux nouveaux programmes du roman ? Lisez jusqu’au bout et vous verrez que tout n’est pas si simple. Mais n’en disons pas plus ! Sinon qu’on savourera l’évocation de personnages - moins caricaturaux qu’on ne le croit - tels Solange, Rizoli et le bouc émissaire Magi, les interrogatoires d’un policier en verve, les aperçus ravageurs sur certains reportages journalistiques et l’aisance avec le langage des cités des auteurs de Les Céfrans parlent aux Français.

Jean-Michel Zakhartchouk


Commander cet ouvrage