Accueil > Appels à contribution > Enseigner la science aujourd’hui : quelles pratiques pour quelles ambitions (...)


Enseigner la science aujourd’hui : quelles pratiques pour quelles ambitions ?

Coordonné par David Jasmin et Laurent Reynaud

2 avril 2021

« Pourquoi et comment enseigner la science aujourd’hui ? » Cette question, déjà maintes fois explorée, s’éclaire d’un jour nouveau à la lumière des développements technologiques, des évolutions sociétales et des enjeux environnementaux qui se présentent à nous et aux futurs citoyens.

La science -nous retenons ici le singulier même si ce hors-série portera avant tout sur les sciences de la nature et de l’observation et la technologie- construit, par son exigence de rationalité, un discours capable d’objectivité et donc d’universalité. En s’appuyant sur l’intuition, la logique, l’observation et l’expérience, elle contribue à construire, sans cesse, des connaissances enrichies sur le réel, les mettant au service de l’Homme dans un comprendre pour agir, notamment grâce à la technologie.

La science fait donc partie de notre culture commune, au même titre que l’art ou la littérature, elle assouvit et nourrit notre curiosité. Sa démarche méthodologique contribue aussi au développement d’un désir d’apprendre et de comprendre qui ne saurait s’évaporer une fois la connaissance acquise et amène alors à se questionner en permanence sur le réel qui nous entoure.

Ce numéro Hors-série numérique des Cahiers pédagogiques, réalisé en partenariat avec la Fondation La main à la pâte, propose de partager des pratiques pédagogiques dans l’enseignement primaire et secondaire, mais aussi dans l’éducation informelle (périscolaire, associations…), permettant d’aborder les enjeux d’un apprentissage de la science et des technologies ancré dans les défis de notre époque. Elles seront étayées par des regards croisés de scientifiques et de pédagogues qui pensent, mettent en œuvre ou questionnent la transmission des sciences dans l’éducation des jeunes et des enfants.

Nous vous proposons ici quelques pistes d’exploration, non exhaustives, que vos contributions à ce hors-série pourraient éclairer.

- Le raisonnement scientifique : moyen ou finalité d’apprentissage ?
Éduquer aux contraintes fécondes et à la pratique du raisonnement scientifique c’est apprendre à se questionner, à chercher, par soi-même et avec les autres, les preuves d’un savoir construit tout en formant à un plus grand discernement et un goût de la découverte et de l’inventivité

- L’interdisciplinarité pour s’ouvrir à d’autres savoirs ?
La science ne se construit pas dans une tour d’ivoire. En particulier, son lien consubstantiel avec le langage (dont le langage mathématique), son inscription dans un récit scientifique et/ou son rôle dans des questions sociétales offrent des opportunités d’associer l’enseignement scientifique à celui des autres disciplines scolaires.

- La nature : un support privilégié de l’enseignement scientifique ?
Moins que jamais, l’école ne peut demeurer un sanctuaire coupé de la nature et de la circulation permanente des idées et des questions à son sujet. L’enseignement de la science peut participer de ce mouvement en mettant à profit toute occasion de contact vrai et réfléchi avec la nature, le ciel, les phénomènes, et en faisant le lien avec l’environnement proche de l’élève.

- Savoir ou savoir comment on sait ?
L’histoire des sciences et des connaissances apporte un éclairage et un recul particulièrement fécond pour les distinguer des croyances ou des opinions Sa mise en œuvre en classe en science est souvent très riche mais peut également s’avérer compliquée.

- Le numérique : une révolution de l’enseignement scientifique ?
Nous vivons une révolution numérique qui interroge l’éducation. Des perspectives nouvelles s’ouvrent, elles séduisent une jeunesse et interpellent leurs professeurs.

Vous pouvez contribuer à ce hors-série numérique sur ces questions ou sur d’autres problématiques en lien avec l’enseignement de la science, que ce soit sous la forme d’un témoignage distancié, d’un retour d’expériences issu de la classe ou d’une formation, la présentation d’un projet pédagogique estimé réussi ou non, le description de dispositifs scolaires originaux, une réflexion sur l’enseignement scientifique, une fiche pédagogique, avec éventuellement des retours de classe…

Les propositions de contribution sont à adresser sous la forme d’un résumé d’une dizaine de lignes avant le 16 mai 2021 aux coordonnateurs du hors-série :
dossiersciences[at]cahiers-pedagogiques.com (remplacer [at] par @)