Accueil > Appels à contribution > Enseigner et éduquer en plein air


Enseigner et éduquer en plein air

Dossier coordonné par Jean-Michel Zakhartchouk et Aurélie Zwang

2 décembre 2020

En ces temps de confinement, l’intérêt pour les pratiques d’éducation en plein air est actuellement grandissant. Inscrites dans l’histoire de la pédagogie, elles sont non seulement mises en œuvre à l’école, de façon régulière ou lors de sorties «  de terrain  » plus ponctuelles, mais aussi dans le périscolaire  : actions pédagogiques d’éducateurs à l’environnement ou colonies de vacances organisées par les mouvements d’éducation populaire.

Dans ce dossier consacré à l’éducation en plein air, il s’agira d’interroger ce qui s’apprend de spécifique dehors, tant du point de vue des contenus disciplinaires scolaires (sciences de la vie et de la Terre, géographie, éducation physique et sportive, lettres, arts mais, aussi matières professionnelles liées à la nature…) que de la formation des personnes, dans leurs dimensions émotionnelle, imaginative et corporelle, en passant par le développement de compétences sociales (coopération, attention aux autres).

Les contributions, théoriques et/ou pratiques, en privilégiant un regard réflexif et critique, viendront éclairer les enjeux de l’éducation en plein air à travers différents points de vue sur  : 
- Les pratiques effectives, leurs limites et leur histoire  : Comment s’organisent-elles concrètement dans et en dehors de l’école  ? Quelles possibilités mais aussi quelles limites du « dehors »  ? Quelles recommandations pour penser en cohérence la dialectique « dehors-dedans » dans une perspective disciplinaire, ou pour se lancer dans la pédagogie du dehors ? Quels appuis réglementaires pour emmener les enfants dehors  ? Quelles difficultés rencontrées pour développer ces pratiques  ? En quoi les pratiques actuelles s’inscrivent-elles en rupture ou en continuité avec l’histoire de l’éducation populaire, celle de l’éducation à l’environnement et celle des relations de l’école à la nature  ? 
- Les partenariats et le développement professionnel  : Quels partenaires de l’école pour les pratiques d’enseignement dehors ? Quelle est la place des animateurs d’éducation à l’environnement dans ces partenariats  ? Quelles seraient les «  bonnes pratiques  » partenariales à promouvoir  ? En quoi les pratiques de sorties ou d’école dehors contribuent-elles aux développements professionnels mutuels des enseignants et des animateurs  ? Quels seraient les axes de formation des enseignants  ? En quoi les pratiques de sortie scolaire ou d’école dehors interrogent-elles les postures habituelles de l’enseignant au sein de la classe  ? En quoi les pratiques de plein air peuvent-elles aider à tisser des liens différents entre élèves et enseignants, voire entre parents et enseignants  ? 
- Les finalités éducatives, sociales et écologiques : En quoi l’éducation dehors peut-elle contribuer à l’épanouissement et au bienêtre des enfants et des professionnels de l’éducation  ? Comment l’éducation dehors contribue-t-elle au développement de la motricité des enfants et au maintien de leur santé  ? En quoi éduquer et apprendre dehors peut-il contribuer à une «  reconnexion  » avec la nature ? Quelles compétences mobilisées à l’extérieur pourraient-elles concourir au développement d’une conscience socioécologique  ? Comment les apprentissages peuvent-il s’inscrire au sein d’un territoire et pour quels bénéfices  ? 

En répondant à une ou plusieurs de ces questions, vous pouvez contribuer à ce numéro à paraitre en juin 2020, que ce soit sous la forme d’un témoignage, d’une réflexion, de réponses à des questions, de fiche pédagogique, avec éventuellement des paroles d’acteurs. 

Pour cela, envoyez vos propositions de contribution sous forme de résumés de quatre ou cinq lignes avant le 10 janvier 2021 à la fois aux deux coordonnateurs (remplacer le [at] par @)  : 
aurelie.zwang[at]cahiers-pedagogiques.com
et 
jean-michel.zakhartchouk[at]cahiers-pedagogiques.com