Accueil > L’actualité vue par le CRAP > En pleine ascension ! (2)


Sciences : «  Freyss in Space  »

En pleine ascension ! (2)

Lycée professionnel de Verdun et CNES (Centre national d’études spatiales)

18 mars 2015

Chaque année, le CNES, centre national d’études spatiales, lance un concours destiné de tous les établissements français. «  Parabole  » : ce projet propose aux lycéens et à leurs professeurs d’imaginer des expériences à réaliser en apesanteur. Stéphane Beringue, enseignant de maths et sciences physiques au lycée professionnel Freyssinet de Verdun, s’est jeté par-dessus bord et il a bien fait : ses élèves de 1re Bac Pro maintenance des véhicules automobiles ont été sélectionnés par le CNES. Et ensemble, ils ont proposé aux Cahiers pédagogiques de raconter leur année d’exception, qui va les amener la tête dans les nuages en mai à Mérignac.


Janvier 2015
Pour les élèves de Première maintenance des véhicules automobiles, l’aventure se poursuit. Le conseil de classe s’est passé, plutôt bien, et la tension augmente encore d’un cran ! Qui va être sélectionné ? Les professeurs coordinateurs se donnent encore le temps de la réflexion pour le choix des élèves jusqu’à fin mars, en fonction de la motivation et du comportement scolaire de chacun.

Les préparations des expériences se poursuivent : M. Rosier, ingénieur chez Novespace, viendra au lycée Freyssinet le 4 février pour vérifier le formulaire expérimental, qui est, sachons-le, d’une certaine complexité. Il pourra aussi constater l’avancement du projet avec les expérimentations des élèves en classe. Grâce aux multiples prêts de matériel de la société Jeulin, nous sommes maintenant en mesure de réaliser les expériences comme de vrais scientifiques et d’obtenir ainsi des résultats d’une grande précision.

L’avancée de la mise en œuvre vidéo reste pour l’instant difficile à cause de soucis d’éclairage et de prise de vue : il n’est pas évident d’obtenir des images nettes lorsqu’on lance une bille sur une distance de 50 centimètres. En effet, la plupart des caméra filment à trente images par seconde (imps), ce qui est insuffisant pour notre expérience car nous n’aurions qu’un petite dizaine d’images à analyser ! A l’aide d’une caméra célèbre chez les amateurs de vidéos sportives prêtée par le CNES, nous pouvons filmer à 120 imps, ce qui nous donne une cinquantaine d’images à analyser pour chaque trajectoire. Du coup, il nous faut trouver les réglages optimum pour le cadrage, la lumière, afin d’obtenir des prises de vue qui nous permettront de retrouver la valeur de la gravité.

Mais ces petits soucis seront bientôt réglés, pas d’inquiétude à ce sujet ! Nous travaillons en collaboration avec Mme Kais, de la société Jeulin, qui nous aide à utiliser le matériel de son entreprise et M. Beringue se renseigne auprès de professionnels de la vidéo pour optimiser nos prises de vue.

Ainsi, nous travaillons sur les conditions d’éclairage, la couleur des billes utilisées et la notion de contraste, la résolution d’image, des notions scientifiques que nous abordons en réalisant ce projet ! Et les tests se poursuivent.

Fin janvier
Bonne nouvelle pour les élèves (enfin pas tous !) : la liste de présélection a été dévoilée. Dix élèves (très chanceux et surtout heureux !) ont vu leurs noms apparaitre. C’est surement une déception pour les élèves ne partant pas mais ils pourront quand même se dire qu’ils ont participé aussi à la réalisation de ce projet.
Les élèves sélectionnés sont donc : Bastien Arrougé, Florian Athénodore, Bruno Doufils, Lahouari El Mokretar, Raphaël Gillet, Bryan Jannot, Yannick Lubin, Jordan Perin, Valentin Ruffieux, Théo Souty.

Bizarrement, certains élèves dont le niveau scolaire étaient suffisant pour participer n’ont pas voulu relever le challenge, par crainte de sortir du département peut être !

Mercredi 4 février 2015
M. Rosier, ingénieur chez Novespace, nous rend visite pour prendre connaissances des expériences que nous voulons réaliser, du matériel proposé et nous aider à réfléchir dans nos choix pour fixer et maintenir les objets en place durant le vol, quels matériaux nous utiliserons (adhésif double face, velcro, sangles) car tout ce qui est fixé dans l’avion doit pouvoir résister à une attraction de neuf grammes, ce qui veut dire neuf fois son propre poids ! Cette valeur correspond aux normes de sécurité à respecter si jamais l’avion devait louper son décollage ! Espérons que cela ne nous arrivera pas !

Petite précision : on appelle g la valeur de la gravité. Sur Terre, elle vaut 9,81m/s² et correspond à l’accélération avec laquelle tous les objets tombent sur terre. En apesanteur, elle est nulle donc les objets ne pèsent plus rien et une accélération de 9g veut dire que tous les objets pèsent neuf fois leur propre poids !
M. Rosier nous a ensuite expliqué les procédures de vol, à l’aide de vidéos et d’anecdotes extraordinaires !

C’est pourquoi nous utilisons des plaques d’aluminium (64x54cm pour une épaisseur de cinq millimètres) qui nous permettront de fixer solidement le matériel utilisé. Ces plaques nous ont été fournies par une entreprise locale verdunoise, l’Enveloppe du Bâtiment.

Vendredi 6 mars.
Les trois élèves sélectionnés pour voler (un expérimentateur et deux doublures) doivent remplir des formulaires de droit à l’image et rendre visite à un médecin spécialiste en aéronautique pour être déclarés aptes à effectuer un vol expérimental : un bilan de santé positif et un électrocardiogramme sont obligatoires. La visite est un succès : Valentin, Lahouari, Jessy et notre enseignant sont déclarés aptes !
Au même moment, nous préparons les Portes ouvertes de notre établissement, où nous exposons aux futurs élèves, aux parents et aux élus locaux l’avancée de nos travaux et la richesse de cette expérience. Et c’est assez agréable et gratifiant d’être les « stars » de notre établissement et de faire la Une des quotidiens !

M. Beringue apportera, début avril, nos montages à Bordeaux Mérignac au siège de la société Novespace pour tester leurs implantations sur le châssis fourni par le CNES. Ce châssis sera alors fixé dans l’avion au mois de mai pour la campagne de vol que nous réaliserons du 17 au 21 mai 2015.

La suite au prochain épisode !

Les élèves de 1re maintenance des véhicules automobiles du Lycée Professionnel Eugène Freyssinet de Verdun et du projet «  Freyss in Space  ».

Lire le premier épisode