Accueil > Ressources > Nous avons lu > Écrire une recherche, mémoire ou thèse


Recension parue dans le N° 380 de janvier 2000

Écrire une recherche, mémoire ou thèse

Martine Lani-Bayle, Chronique Sociale, 1999, 148 p.

14 janvier 2000

Les occasions d’avoir à écrire des textes longs de recherche universitaire se sont multipliées ces dernières années. Aux traditionnels mémoires de maîtrise ou thèses sont venus s’ajouter, notamment, les mémoires de DEA, de DESS et, depuis cinq ans, ceux de seconde année d’IUFM.

L’ouvrage de Martine Lani-Bayle propose tout à la fois une réflexion sur l’écriture de ce type de discours spécifique et un guide précis d’aide à sa rédaction. De la " Préparation à l’écriture " (première partie) à la " Rédaction du mémoire " (deuxième partie), elle balise un itinéraire qui intéressera tout particulièrement les étudiants confrontés à leur première expérience de rédacteur en répondant au mieux à la question du " comment écrire ".

La seconde partie se présente comme une check-list assez convenue, mais tout à fait judicieuse, des éléments à nécessairement prendre en compte, du démarrage du travail à la présentation finale en passant par la mise en forme. Elle ne manque pas de questionner au passage, avec précision, les représentations les plus fréquentes de l’apprenti-rédacteur que ce soit, par exemple, à propos du " mythe " du plan ou de l’usage des citations.

C’est cependant l’introduction et la première partie qui semblent l’apport le plus intéressant. Dans l’introduction, le lecteur trouve exposé comme rarement l’ensemble des difficultés que ressent tout rédacteur au moment de se lancer dans son projet d’écriture. La prise en compte analysée des obstacles partagés auxquels il est nécessairement confronté, venant d’une spécialiste, en réconfortera plus d’un. Quant à la première partie, contre l’apparence trop souvent sous entendue par les formateurs d’une écriture qui irait de soi, elle s’attache à dépister les difficultés aussi bien émotionnelles que rédactionnelles rencontrées dans l’élaboration de tout mémoire.

S’appuyant sur les témoignages d’étudiants dont elle a la charge, l’auteur, maître de conférence en sciences de l’éducation à Nantes, dégage bon nombre de pistes de réflexions qui sont autant d’outils clairement mis à la disposition des rédacteurs néophytes auxquels elle s’adresse.

Guy Lavrilleux