Accueil > Appels à contribution > Des écoles autrement


Des écoles autrement

Dossier coordonné par Jean-Pierre Fournier et Richard Étienne


« Des écoles autrement » : rien de plus mode, rien de plus vague.

Or, toutes les expériences alternatives ne se valent pas. Certaines se font dans l’Éducation nationale, se fédèrent ou non, mais d’autres choisissent le grand large et fonctionnent hors contrat avec l’État : peu ou pas de contrôle pour avoir une grande liberté au prix d’une recherche constante de financement. On est alors bien souvent dans le domaine du flou ou de l’auto-promotion, ce qui n’est pas mieux. Pourtant, certaines tentatives faites en France ou à l’étranger ont peut-être quelque chose à nous apprendre.

Voilà ce sur quoi nous voulons faire un peu de lumière. Qu’en est-il de ces expériences de classes ou d’écoles alternatives, dans le système public comme à l’extérieur, voire à l’étranger ? Sur quels principes se fondent-elles ? Comment ces principes sont-ils mis en œuvre ? Comment peuvent-ils être interrogés : épanouissement, émancipation, créativité, est-ce la même chose ? Comment se décline la « liberté » si souvent proclamée ? Et comment se conjugue-t-elle avec l’égalité, rarement invoquée ?

Et surtout, quelles pratiques pédagogiques et de vie collective rencontre-t-on dans ces écoles ? Quelles catégories d’élèves sont visées s’il y en a ? Notre questionnement porte sur l’ensemble du cursus scolaire, de la maternelle à l’Université selon la formule consacrée. Nous n’en excluons ni « l’école à la maison », homeschooling, oxymore qu’il nous semble également intéressant de travailler au double regard de la relation pédagogique et du social dans toutes ses acceptations, ni même l’absence d’école, unschooling, qui pourrait bien retrouver le rêve de Neil, promoteur des Libres enfants de Summerhill, et celui d’Illich en faveur d’une société qui se déscolarise et retrouve le sens premier du mot école : le loisir.

La matière est abondante, les interrogations multiples.

À vos plumes donc ! Nous n’aurons qu’une exigence : au lieu de dissertations sur les grands principes éducatifs, nous attendons des témoignages, de la pratique d’élèves (pour autant que l’on continue à les appeler ainsi) et des récits compréhensibles par nos lecteurs. Ils seront intéressés par ce qui permet de « changer l’école », même s’ils ne pas tous familiers de ce genre de transgression qui consiste à faire vivre une « école autrement ». Qu’il s’agisse donc d’expérience décrite ou encore de questionnements fondés sur des observations concrètes, chaque regard est le bienvenu.

N’hésitez pas à nous envoyer avant le 15 décembre 2017 un projet d’article d’une dizaine de lignes nous expliquant votre axe de réflexion et vos principales idées. Nous acceptons aussi de recevoir des articles pour peu qu’ils respectent nos exigences et ne dépassent pas la limite de 10000 signes.

Merci de nous envoyer vos contributions à (remplacez le [at] par @) :

jean-pierre.fournier [at] cahiers-pedagogiques.com
richard.etienne [at] cahiers-pedagogiques.com