Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Déménagement du CNDP empêché par des salariés


Déménagement du CNDP empêché par des salariés

Communiqué du CRAP

28 mai 2005

Le jeudi 12 mai 2005 dans la soirée, la direction du CNDP a essayé de déménager à Chasseneuil du Poitou, les serveurs informatiques du CNDP situés à Montrouge. Le déménagement a été empêché par des salariés mais le site du CNDP a été « débranché » et n’est plus disponible sur Internet depuis cette date.

  • Les stagiaires qui préparent leurs concours n’ont plus accès à la documentation
  • La rubrique Bien Lire manque pour la préparation au concours des professeurs des écoles,
  • Télédoc, la sélection hebdomadaire, avec accompagnement pédagogique, d’émissions TV utilisables en classe est perdue,
  • La rubrique consacrée au XIVe Quatuor de Beethoven, épreuve au Bac option Musique 2005, est devenue muette,
  • Le moteur de recherche Spinoo, utilisé même par le site du Ministère, ne répond plus...

Cette situation est intolérable. Depuis longtemps, les personnels du CNDP s’opposent à la délocalisation de leurs services.

Ces événements appellent trois types de réactions :

- Tout d’abord une désapprobation forte de ce type de comportement. Ces agissements sont indignes d’une administration et rappellent les pires comportements de ceux que l’on appelle les « patrons voyous ».

- Au delà, cela nous interroge sur la légitimité de ce type de délocalisation. Sans rappeler les difficultés personnelles et familiales que cela peut entraîner pour bon nombre de salariés, on peut se demander quelle est l’efficacité réelle d’un déménagement de ce service précisément à Chasseneuil du Poitou. L’essentiel de l’activité éditoriale étant à Paris, d’autres solutions alternatives de regroupement des services ont été faites à Montrouge.
La direction semble ne pas vouloir laisser la place au dialogue. Pourquoi ne pas entendre les propositions des salariés, pourquoi échanger des coups plutôt que des arguments. A qui profite réellement cette délocalisation ?

- Enfin, il faut rappeler que cette délocalisation annoncée va se traduire essentiellement par une « réduction des effectifs » du CNDP. Un grand nombre de personnes en situation précaire ou en détachement ne seront pas repris. On peut discerner la volonté de réduire les champs d’intervention du CNDP.
Cela nous inquiète beaucoup sur l’avenir de l’édition pédagogique publique en France. Si le partenariat avec le privé et déjà mis en œuvre est une possibilité d’évolution en revanche, les missions de service public que remplit le CNDP ne peuvent pas être assumées dans des termes équivalents par les éditeurs privés...
Le CRAP-Cahiers Pédagogiques, soucieux de voir exister un soutien et une diffusion pour l’innovation pédagogique (nous avons plusieurs projets communs avec le CNDP et les CRDP), ne peut que s’émouvoir et regretter la situation actuelle du CNDP. Nous manifestons notre soutien aux personnels, et espérons que l’on saura trouver une issue satisfaisante à ce conflit.

On peut se renseigner plus sur la situation du CNDP en visitant le site « NO-DELOC » de l’intersyndicale du CNDP.