Accueil > Ressources > Nous avons lu > Deligny, éducateur de l’extrême


Recension parue dans le N° 373 d’avril 1999

Deligny, éducateur de l’extrême

Jean Houssaye, Erès, 1998, 115 pages

17 avril 1999


Commander cet ouvrage



Un livre dérangeant, important, composé surtout de textes de Fernand Deligny (1913-1996), qui passa les trente dernières années de sa vie avec des enfants autistes dans les Cévennes, et dont les références n’étaient ni les pédagogues, même institutionnalistes, ni les psychanalystes, mais Rimbaud, Van Gogh, puis les ethnologues et les anthropologues. Un homme révolté, qui " refuse la normalisation quand elle équivaut à une adaptation forcée aux règles sociales ", qui s’inscrit dans " cet éternel combat des actifs contre les assis ", mais qui aussi exerce un " contrôle permanent de l’affectivité " : " si tu as pitié, change de métier ". Non, ce n’est pas loin de nous : " Il n’y peut rien, ce professeur abusé par son savoir studieusement acquis, s’il édicte en toute connaissance de cause, en son âme et conscience professionnelle, que cet enfant-là qu’il a examiné, il l’est, à son avis qu’on lui demande : irrécupérable, sauf qu’il aurait dû ajouter : - [...] dans des circonstances données, telles que je les connais et les admets et qui sont celles où il sera placé ".

Jacques George


Commander cet ouvrage