Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > De l’intérêt de rapporter soi-même


L’actualité éducative du N°421 - février 2004

De l’intérêt de rapporter soi-même

Par Monica Lévy


Lors de la première demi-journée de débat dans mon lycée (banlieue de Mantes-la-Jolie), une quinzaine de profs sont intervenus en début de débat pour lire un communiqué du SNES expliquant pourquoi ils refusaient de participer au débat et invitaient ceux qui le souhaitaient à les rejoindre en salle des profs. Personne ne les a suivis, et un parent a publiquement regretté leur choix. Étaient présents trois élèves, une dizaine de profs, à peu près autant de parents, le proviseur et ses deux adjointes. Je me suis proposée comme co-rapportrice avec un parent d’élève. Je ne le regrette pas, car j’en ai profité pour contrebalancer les propos de l’animateur (un professeur extérieur au lycée et à l’académie) qui voulait absolument nous faire dire que nous étions tous d’accord pour revenir sur l’hétérogénéité et le collège unique qui n’avaient pas fait leurs preuves, qu’il fallait revenir à la méthode syllabique d’apprentissage de la lecture et prévoir une structure pour les enfants de CP ne sachant pas lire à la Toussaint. Je caricature à peine !
En réalité beaucoup de questions ont été traitées de manière riche et approfondie (la synthèse complète ne peut malheureusement avoir sa place ici).

Quelques points très importants :
- L’école a réussi la massification, mais piétine, voire régresse en ce qui concerne la démocratisation. Nécessité de redéfinir les missions de l’école et surtout du collège.
- La carte scolaire n’est pas appliquée de manière démocratique.
- Le baccalauréat sous sa forme actuelle n’est pas satisfaisant. Il ne mesure pas vraiment la culture générale des élèves. Or il pilote par l’aval les pratiques pédagogiques du lycée.

Des questions en suspens :
- Le collège unique n’a pas fait ses preuves. Faut-il revenir sur cette idée ou doit-on transformer le collège pour qu’il soit véritablement un collège pour tous ?
- L’hétérogénéité ne semble pas non plus faire ses preuves. Doit-on revenir à des groupes de niveau ou maintenir l’hétérogénéité en essayant d’individualiser à l’intérieur du groupe ?
- Que doit enseigner l’école obligatoire ? Lire, écrire, compter, bien-sûr, mais est-ce aussi son rôle que de former au secourisme, au permis de conduire... ?

Monica Lévy