Accueil > Ressources > Nous avons lu > Croisements de disciplines au collège


Recension parue dans le N°405 de juin 2002

Croisements de disciplines au collège

Florence Castincaud et Jean-Michel Zakhartchouk, préface de P. Perrenoud, Publication CRAP- CRDP d¹Amiens, 2002.

8 juin 2002


Commander cet ouvrage sur notre site


Florence Castincaud et Jean-Michel Zakhartchouk nous proposent, dans « Croisements de disciplines au collège » un ouvrage de grande qualité qui fait le point, questionne et propose l’interdisciplinarité au collège. Mieux : la possibilité de faire travailler ensemble différentes disciplines, de les croiser, en espérant qu’elles se rencontrent et soient l’occasion non pas de diluer les disciplines dans des projets, mais au contraire de les faire se renforcer au contact les unes des autres.
D’abord, les auteurs passent en revue les disciplines scolaires, relativement à leur nature rappelant qu’elles ne sont pas des disciplines scientifiques mais des reconfigurations de ces dernières. Ils évoquent la dimension identitaire qu’elles instituent pour les enseignants qui, en général, ne se déclarent pas seulement professeurs, mais professeurs de maths, d’EPS ou d’arts plastiques... Ainsi le champ disciplinaire auquel les enseignants font référence les institue dans leur fonction, tout autant que le métier de professeur.

Ensuite, ils évoquent quelques terrains de croisement de ces disciplines au collège qui ont un rapport avec la maîtrise de la langue, la recherche documentaire, l’éducation à la citoyenneté, l’image, l’oral et les études dirigées. Un petit inventaire raisonné des pratiques conduit à éclairer la nature des croisements à travers la questions des compétences transversales, des projets, des chemins culturels.

Enfin, les itinéraires de découverte, lancés par le ministre il y a moins d’un an sont l’occasion de réflexions, outils, témoignages desquels on retirera le courage de la partie consacrée à la question délicate de l’évaluation.

En exergue presque, Raoul Pantanella interpelle les auteurs, ce qui permet de revenir sur le titre (croisement de disciplines préféré à interdisciplinarité), sur la formation des enseignants, sur la conduite des activités, sur l¹évolution du métier. Ajoutons notre grain de sel à ce dialogue, et utilisons la métaphore du mécano pour convenir que l’école présente aux élèves les pièces séparées d¹un mécano ; le projet de l’interdisciplinarité étant de remonter ce mécano selon des logiques diverses. On parle à ce propos d¹une pédagogie du détour. Le détour ? Le plus sûr moyen certainement d’atteindre son objectif sans l’aborder frontalement, la ruse donc pour atteindre son but. En l’occurrence : faire découvrir des savoirs en action des disciplines en actes.

Un ouvrage de référence pour le collège.

Michel Develay


Commander cet ouvrage sur notre site